Affaire Théo : un an après les faits, une vidéo de l'interpellation rendue publique

Affaire Théo : un an après les faits, une vidéo de l'interpellation rendue publique

VIOLENCES - Quasiment un an jour pour jour après les faits, des images de l'interpellation du jeune Théo, enregistrées par les caméras de la ville d'Aulnay-sous-Bois, viennent d'être publiées par nos confrères d'Europe 1, ce lundi matin.

Âmes sensibles, s'abstenir. Le 2 février 2017, soit quasiment un an jour pour jour, Théo était victime d'un viol présumé à la matraque par un des quatre policiers qui l'ont violemment interpellé à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Près d'un an après, nos confères d'Europe 1 dévoilent une vidéo de l'interpellation, considérée comme une pièce centrale de ce dossier. Ces images, enregistrées par les caméras de vidéosurveillance de la ville, ont été analysées par les enquêteurs de l’Inspection générale de la police (IGPN) puis versées dans la procédure judiciaire.

Toute l'info sur

L'affaire Théo

Trois des quatre policiers mis en cause réintégrés

Dans cette affaire, quatre policiers avaient été suspendus. Désormais, un seul fonctionnaire, celui qui a été mis en examen pour viol, reste suspendu. Ses trois autres collègues, inculpés pour violences volontaires en réunion, ont été réintégrés, a indiqué à l'AFP une source policière, confirmant une information du Parisien. 

Lire aussi

Le premier a été affecté en Seine-Saint-Denis, le second muté en province et le troisième est en attente d'une affectation également en province. Une expertise médicale devrait être conduite bientôt pour déterminer l'ampleur des blessures infligées à Théo, dans le cadre de l'instruction en cours à Bobigny.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : Marlène Schiappa positive, elle se place à l'isolement

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.