Affaire Troadec : Hubert Caouissin, l’assassin présumé, interrogé plusieurs heures sur le transport des corps

FAIT DIVERS – Un peu moins de quatre mois après le quadruple assassinat de la famille Troadec survenu mi-février à Orvault (Loire-Atlantique), Hubert Caouissin, meurtrier présumé de Pascal et Brigitte, et de leurs deux enfants Sébastien et Charlotte, a été interrogé une nouvelle fois ce jeudi par les juges d’instruction en charge du dossier. Selon l’un de ses avocats, le beau-frère de Pascal Troadec s’est montré "coopératif" alors qu’il était question du transport des corps et du nettoyage de la maison.

Il avait été interrogé une première fois le 6 avril par les juges d’instruction. Le scénario de cette nuit d’horreur survenue entre les 16 et 17 février dernier rue d’Auteuil à Orvault (Loire-Atlantique) avait été au centre des questions. 


Un peu moins de quatre mois après les assassinats de Pascal et Brigitte Troadec, 49 ans, et de leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte, âgés respectivement de 21 et 18 ans, Hubert Caouissin a de nouveau été extrait de la maison d’arrêt de Nantes pour répondre aux questions des magistrats du siège. 


Ce jeudi, les juges ont interrogé l’assassin présumé de la famille Troadec sur la manière dont il avait nettoyé la scène du crime puis transporté cadavres avant de les démembrer dans sa ferme de Pont-de-Buis-lès-Quimerch dans le Finistère. 

"Pas de bouleversement dans l’enquête "

"Hubert Caouissin a été entendu de 14 heures à 17 heures et s'est montré coopératif. Il y a très peu de questions auxquelles il n'a pas répondu", a déclaré à l'AFP Me Patrick Larvor, l’un de ses avocats, ajoutant que l'interrogatoire n'avait pas entraîné de "bouleversement dans l'enquête".


Au cours de ses aveux après son interpellation le 5 mars, Hubert Caouissin, beau-frère de Pascal Troadec, avait indiqué notamment qu’une partie des restes des quatre corps avait été brûlée dans un four de la propriété, et que l'autre partie avait été enterrée. Transféré sur la propriété du couple à Pont-de-Buis par les enquêteurs début mars, il leur avait permis de retrouver des nombreux restes humains. Leur appartenance aux quatre membres de la famille Troadec a été confirmée par les tests ADN.

En vidéo

Affaire Troadec : des fragments de corps retrouvés

Nouveau rendez-vous la semaine prochaine

Pour ces interrogatoires, les juges d'instruction nantais procèdent par ordre chronologique. La semaine prochaine, Hubert Caouissin, 46 ans, sera de nouveau entendu, cette fois à propos du démembrement des corps.


L'ancien employé du groupe de construction navale DCNS à Brest,  et sa compagne Lydie Troadec, sœur de Pascal Troadec, ont été mis en examen et placés en détention le 6 mars, lui pour "assassinats" et "atteinte à l'intégrité d'un cadavre", elle pour "modification de l'état des lieux d'un crime et recel de cadavres". 

En vidéo

Affaire Troadec : l'intégralité de la conférence de presse du procureur de Nantes

Des querelles de famille autour d’un héritage de pièces d’or notamment pourraient être à l’origine de ce drame. Toutefois, l’existence de ce "trésor"  n'a pas été prouvée à ce stade des investigations. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Plus d'articles

Sur le même sujet