Affaire Troadec : le déroulé précis de la nuit d'horreur

Affaire Troadec : le déroulé précis de la nuit d'horreur
FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Affaire Troadec

HORREUR – Le Parisien relate ce mercredi la terrible nuit vécue par la famille Troadec, en se basant sur le récit récemment fait par Hubert Caouissin, l'auteur présumé de ce quadruple meurtre, aux juges. Un témoignage qui répète dans les grandes largeurs ce qu'il avait déjà dit aux enquêteurs début mars, lors de ses aveux. Et Le Télégramme en avait alors publié de longs extraits mi-avril.

Hubert Caouissin avait commencé par parler de la pluie et du beau temps, des travaux effectués dans sa maison. Et puis il s’est vraiment mis à table, comme on dit dans le jargon … Un flot continu de paroles de près de quatre heures qui donnera un compte-rendu long de 17 pages, consacré, avec un impressionnant sens du détail, aux trois seules heures durant lesquelles il aurait commis, selon ses aveux, l’assassinat de Pascal Troadec, de son épouse Brigitte, et de leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte. Le Télégramme révèle ce 13 avril le contenu de cette audition du dimanche 5 mars, qui offre des détails jusqu’alors inconnus sur le déroulé précis de la soirée du vendredi 16 février.

Voir aussi

Selon son récit pointilleux, Hubert Caouissin, parti de sa ferme de Pont-de-Buis à 260 km de là,  arrive à Orvault, en banlieue de Nantes, aux alentours de 22h. Il vient une énième fois épier Pascal Troadec, dans l’espoir d’obtenir de précieuses informations sur l’héritage que celui-ci aurait subtilisé. Il procède comme les fois précédentes : se glissant dans la pénombre, et collant un stéthoscope aux murs pour essayer d’écouter les conversations à l’intérieur. Ce soir-là, Brigitte Troadec laisse une porte ouverte pour que le chat puisse rentrer. Hubert Caouissin en profite et va se cacher dans la buanderie, vers 23h30. Les quatre membres de la famille sont, eux, allés se coucher dans leurs chambres.

En vidéo

Affaire Troadec : les restes humains retrouvés dans la ferme appartiennent aux quatre disparus

Mais le couple entend du bruit et descend au rez-de-chaussée, faisant le moins de bruit possible. Là, ils tombent nez-à-nez avec le compagnon de Lydie Troadec, la sœur de Pascal. Lequel entre alors dans une colère noire, toujours d'après le scénario donné par Hubert Caouissin aux enquêteurs, et crie qu’il va "le tuer". S’en suit une rixe. Hubert Caouissin recule jusque dans le garage. Là, Pascal Troadec aurait saisi un pied de biche. Hubert Caouissin affirme le lui avoir subtilisé. 

Voir aussi

Il roue ensuite de coups son beau-frère et sa femme. Les deux enfants, intrigués par le bruit, font irruption depuis leurs chambres, situées au rez-de-chaussée. Hubert Caouissin frappe Sébastien en pleine tête, et poursuit Charlotte jusque dans sa chambre pour l’achever. Puis il revient sur ses pas pour tuer le père. Brigitte s’enfuit dans la salle de bain. Il parvient à glisser le pied de biche avant qu’elle ne ferme la porte. Ce qui donnera lieu à une lutte digne du film Shining, à l’issue de laquelle Brigitte finira, à son tour, par succomber. On connaît la suite : deux nuits pour effectuer un nettoyage méthodique de la maison, puis trois jours pour démembrer et brûler les corps, avant de les disséminer dans les 27 hectares du terrain entourant sa ferme coupée du monde. Pendant ce temps-là, Lydie et leur enfant de huit ans seront priés d’aller se balader ailleurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent