Affaire Troadec : les ossements retrouvés dans la ferme d'Hubert Caouissin proviennent de quatre victimes distinctes

FAITS DIVERS
INVESTIGATIONS - Les éléments récupérés lors des recherches effectuées dans les abords de la ferme de Pont-de-Buis où résidait le couple composé par Hubert Caouissin et Lydie Troadec ont pu être exploités. Les fragments d'os appartiennent à quatre personnes différentes.

Rapidement, les fouilles effectuées dans la ferme de Pont-de-Buis ont permis de découvrir des bijoux appartenant à la famille décimée dans la nuit du 16 au 17 février. Le 8 mars dernier, les enquêteurs ont surtout mis au jour des fragments d'ossements humains. Un peu moins de dix jours plus tard, les autopsies pratiquées ont déterminé qu'il s'agissait "de ceux de quatre victimes distinctes", révèle Ouest France, citant Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes. 


Celui-ci appelle toutefois à la prudence : "Il ne faut cependant pas aller trop vite. Attendons les résultats d'analyse ADN avant d'affirmer qu'il s'agit bien des quatre membres de la famille Troadec, tués à Orvault", à 250 km de cette bâtisse isolée dans laquelle vivait Hubert Caouissin, l'auteur présumé du quadruple homicide, sa compagne, Lydie Troadec, la soeur de Pascal, et leur jeune enfant.  


Les analyses doivent désormais déterminer si ces fragments d'os correspondent aux ADN de Brigitte, Pascal, Charlotte et Sébastien. 

En vidéo

Sept à huit - EXCLUSIF : quadruple assassinat d'Orvault : le témoignage de Renée Troadec

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaire Troadec

Sur le même sujet

Lire et commenter