Agen : un couple suspecté d'avoir violé et tué une fillette de 18 mois en garde à vue

Agen : un couple suspecté d'avoir violé et tué une fillette de 18 mois en garde à vue

ATROCITÉ - Jeudi, un couple a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour viol et homicide volontaire. Ils sont soupçonnés d'avoir fait subir des sévices sexuelles à une fillette de 18 mois, avant de l'amener aux urgences d'Agen (Lot-et-Garonne).

L’horreur, voilà comme on pourrait décrire le sort réservé à un nourrisson de 18 mois le week-end dernier à Agen. Dimanche dernier, aux alentours de midi, une mère et le beau-père d’une enfant d’à peine un an et demi se présentent aux urgences du centre hospitalier d’Agen. L’enfant arrive dans un état très grave, après avoir fait une mauvaise chute, selon les parents. Le staff médical tente désespérément de réanimer l'enfant mais elle décède rapidement à cause de lésions trop importantes.

Les justifications par les parents de l’état de santé du nourrisson ne convainquent pas du tout les urgentistes du centre hospitalier. La théorie de la mauvaise chute est rapidement écartée par les médecins lorsqu’ils découvrent des ecchymoses sur le corps du nourrisson, selon nos confrères de Sud Ouest. Dès lors, le personnel soignant signale le cas au parquet d’Agen.

Viol et homicide volontaire

Le parquet ouvre une enquête pour déterminer les causes du décès. Une autopsie est alors pratiquée sur le corps de la fillette. Les soupçons des urgentistes se confirment : le bébé n’est pas mort suite à une chute mais après un viol et des coups. Les légistes découvrent des traumatismes et des lésions importantes au niveau des organes sexuels du nourrisson.

Jeudi 23 novembre, le couple, ensemble depuis à peine six mois, a été interpellé à son domicile et placé en garde à vue, selon la Dépêche du Midi. Une enquête pour viol et homicide volontaire a été ouverte à l'encontre des deux suspects. À l’heure actuelle, aucun élément n’a filtré des premières auditions des suspects.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.