Agression d'une proviseure de lycée à Tremblay : huit individus interpellés ce mardi

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Huit personnes ont été interpellées ce mardi matin dans le cadre de l'enquête ouverte après l'agression de la proviseure du lycée professionnel Hélène-Boucher à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).

Une semaine après les faits, plusieurs arrestations ont eu lieu ce mardi. Huit personnes ont été interpellées dans la matinée dans le cadre de l'enquête ouverte après l'agression de la proviseure du lycée professionnel Hélène-Boucher survenue me 17 octobre à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). 



"Les interpellations ont eu lieu ce mardi matin dans différents départements d’Ile-de-France, précise le parquet de Bobigny à LCI.  Parmi les personnes interpellées et qui ont été placées en garde à vue figurent sept mineurs et un majeur. Cinq sont scolarisées au lycée Hélène-Boucher, dans des classes allant de la seconde à la terminale.  L'individu soupçonné d'avoir donné le coup de pied à la proviseure du lycée fait partie des individus arrêtés . Il s'agit d'un mlneur qui n'est pas pas scolarisé à Hélène-Boucher". 

Des faits filmés

La proviseure du lycée avait été frappée le lundi 17 octobre vers 8 heures du matin alors qu'elle se trouvait au niveau de la grille de son établissement. "La proviseure, présente à la grille, a essayé de raisonner ces individus, de calmer la situation", avait précisé le rectorat le jour des faits. Légèrement blessée au visage par quatre d'entre eux, la proviseure avait été transportée à l'hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois, tout comme la gardienne de l'établissement, victime d'un malaise.


Quatre cocktails molotov avaient par ailleurs été lancés en direction de l'établissement par des jeunes qui s'en étaient également pris aux forces de l'ordre. Trois autres bouteilles contenant du liquide inflammable avaient été retrouvées à proximité du lycée. 


Au total, 80 jeunes auraient été impliqués dans ces incidents, dont une dizaine se sont montrés particulièrement virulents. Les faits ont été filmés par la vidéosurveillance de la ville, en cours d'exploitation. Le parquet de Bobigny a confié une enquête à la Sûreté territoriale.


C'est le troisième épisode de violences qui se produisent aux abords de cet établissement. Le 10 octobre, une trentaine de jeunes munis de barres de fer s'étaient affrontés devant l'enceinte du lycée où, quatre jours plus tôt, deux véhicules avaient été incendiés.

Lire aussi

En vidéo

Vallaud-Belkacem réagit à l'agression d'une proviseure à Tremblay

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter