Aisne : un octogénaire dans un état critique après une violente agression

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Un jeune homme a agressé un couple de personnes âgées en pleine nuit à Caumont dans l'Aisne. Il voulait leur voiture pour rentrer chez lui. L'octogénaire roué de coups de crosse est dans un état critique.

Un octogénaire, violemment agressé à son domicile à Caumont (Aisne) mardi, est entre la vie et la mort. Son agresseur présumé, un jeune homme de 19 ans, a été arrêté à l'hôpital d'Amiens alors qu'il était soigné pour une blessure par balle à l'abdomen. Il a été mis en examen pour "violences ayant entraîné une mutilation" et "violences ayant entraîné une incapacité de travail de plus de huit jours", a déclaré lors d'une conférence de presse le procureur de Laon, Baptiste Porcher.

Les faits se sont déroulés mardi vers 3 heures du matin après une soirée arrosée. Le mis en cause, qui venait de se disputer avec ses amis, était sorti du véhicule, se retrouvant sans voiture pour rentrer chez lui. Il avait alors sonné chez un couple de personnes âgées dans la commune de Caumont, leur demandant de le ramener à son domicile, dans le département voisin de la Somme.

Pronostic vital engagé

"Après avoir essuyé un premier refus du couple, il s'énerve et frappe la dame âgée au visage", a expliqué le procureur. Le mari finit par lui céder ses clés. Mais dans le garage, le vieil homme se saisit de son fusil de chasse et met en joue son agresseur. Ce dernier réussit à prendre l'arme et lui assène de violents coups de crosse. Et appuie au passage accidentellement sur la gâchette, se tirant dans l'abdomen, avant de prendre la fuite avec la voiture du couple. Mais le jeune homme en état d'ébriété et blessé a un accident quelques kilomètres plus loin et finira son chemin en faisant du stop. Les personnes qui l'hébergeaient ont constaté sa blessure et appelé les secours. 

Quant au vieil homme, il est depuis sorti du coma mais souffre d'un important enfoncement de la boîte crânienne. Son pronostic vital est toujours engagé. Son agresseur présumé, connu pour des faits de violence, a été placé en détention provisoire. Il risque 15 ans de prison.
 

Lire et commenter