Aix-en-Provence : torturée par son maître muni d’un tire-bouchon, la petite Bonnie "est sauvée"

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Une petite chienne âgée de 1 an et demi a été découverte ensanglantée mardi dernier au domicile d’un particulier à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Elle et son frère, deux Jack Russell, ont été placés depuis en famille d’accueil. Leur maître sera convoqué prochainement devant la justice.

Sans l’alerte lancée par les voisins, la petite chienne serait morte. Mardi dernier, une Jack Russell d’un an et demi a été retrouvée couverte de sang sur le balcon d’un appartement du quartier d’Encagnane à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Son frère, qui n’a pas subi les mêmes violences mais qui était en état de stress manifeste, était à ses côtés. 

"Les habitants de l’immeuble ont entendu les aboiements continus des deux chiens qui vivaient là puis les gémissements. C’était horrible. La police a été appelée plusieurs fois. Quand nous sommes arrivés sur place, la chienne était la tête pendante. Elle avait du mal à respirer et était prête à sauter dans le vide pour échapper à son bourreau", explique Sylvie Roche, de l’association de protection des animaux Les amis de Sam, à LCI ce lundi. 

Car c’est un véritable enfer qu’a vécu le canidé. « La chienne a été torturée à l’aide d’un tire-bouchon par l’occupant de l’appartement, un homme âgé d’une  cinquantaine d’années qui était sous l’emprise de l’alcool au moment des faits. Il lui a fait des trous au niveau des yeux. Une chance qu’elle ne les ait pas perdus… Et il lui a enfoncé l’accessoire dans le museau. Cette chienne a pu heureusement être sauvée, c’est une miraculée." 

22 points de suture

Conduite le soir-même chez le vétérinaire, la petite chienne a reçu 22 points de suture au total. "Elle a eu 15 points externes  et 7 points internes, précise Sylvie Roche à notre rédaction. Son frère, lui, a eu des piqûres de calmants. Il était traumatisé." 

Les deux animaux ont été depuis placés en famille d’accueil. "Suite à nos posts sur Facebook, l’affaire a pris beaucoup d’ampleur. Cette histoire a choqué des centaines de personnes. Nous avons eu plus de 200 demandes d’adoption pour ces deux chiens que nous avons appelé Bonnie & Clyde. Bonnie a été confiée à une famille d’accueil le mercredi 24 mai à 14 heures. Son frère a trouvé un foyer le jeudi 25 mai. Nous ne pouvions pas les laisser ensemble car les deux sont sourds et il est recommandé, en cas d’accouplement, de les séparer. Nous avons des nouvelles tous les jours des deux. Ils vont bien et sont désormais entre de bonnes mains." 

Voir aussi

Violences répétées ?

Selon les témoignages recueillis par l’association Les amis de Sam, l’ancien occupant de cet appartement d’Encagnane serait parti avec une femme et aurait laissé ses deux petits chiens à un copain. Plusieurs voisins affirment que les animaux ont été martyrisés à plusieurs reprises par cet homme qui en avait désormais la charge et qu’ils avaient déjà alerté les forces de l’ordre à ce sujet. 

Les bénévoles de l’association ont rendez-vous ce lundi après-midi avec un officier de police judiciaire à qui ils remettront les certificats médicaux des deux chiens ainsi que des attestations de voisins faisant état des maltraitances. 

En vidéo

Montpellier : des animaux empoisonnés, les habitants inquiets

Une pétition en ligne

Une plainte a été déposée contre l’auteur présumé des violences. Ce dernier sera convoqué prochainement devant la justice. Il devra répondre d’acte de cruauté. Il encourt deux ans de prison et 30 000 euros d’amende

"La date de son procès n’est pas connue. En attendant de la connaître, nous appelons la population à se mobiliser et à signer la pétition que nous avons mise en ligne pour dire non aux actes de barbarie. Plus nous aurons de signature, plus nous aurons des chances de sauver des animaux ",  conclut Sylvie Roche. 

Lire et commenter