Meurtre d'Alexia Daval : l’autopsie est "concluante" et fait avancer l'enquête, annonce la procureure

Meurtre d'Alexia Daval : l’autopsie est "concluante" et fait avancer l'enquête, annonce la procureure
FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - L'autopsie du corps d'Alexia Daval, 29 ans, retrouvé lundi calciné dans un bois près de Gray, en Haute-Saône, a été "concluante" car elle a permis de connaître "les raisons de sa mort".

Toute l'info sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

"On connaît les raisons de la mort d'Alexia, mais des examens complémentaires sont encore nécessaires pour en connaître le détail." C’est tout ce qu’a consenti à dire la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, sollicitée par l’AFP, ce vendredi, en plus d’avoir jugé "concluante" l’autopsie pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Besançon. La magistrate a aussi indiqué que les résultats de l’autopsie ne seraient pas rendus publics, afin de de ne pas nuire à l'enquête.

Lire aussi

L’enquête s'annonce "longue et compliquée", a prévenu la procureure. Mais ces résulats donnent un nouveau tournant aux investigations. Ils permettent aux enquêteurs de la section de recherches de Besançon d'orienter les investigations et de creuser certaines pistes. "Mais il y a encore plusieurs hypothèses et beaucoup d'éléments à récupérer et à vérifier", a indiqué la procureure.

La disparition d'Alexia Daval, 29 ans, avait été signalée à la gendarmerie par son mari samedi dernier vers midi. Selon lui, la jeune femme était partie courir vers 9h30. Son corps a été retrouvé calciné dans un bois de Velet-Esmoulin près de Gray (Haute-Saône) lundi. Une information judiciaire pour "assassinat" a été ouverte et confiée à un juge d’instruction de Besançon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : l'hommage de l'Assemblée nationale à Samuel Paty

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent