Amedy Coulibaly a-t-il acheté ses armes en Belgique ?

FAITS DIVERS

TERRORISME - Un quotidien belge affirme que le preneur d'otages de l'épicerie casher porte de Vincennes à Paris a acheté plusieurs armes en Belgique. Un homme qui aurait traité avec Coulibaly s'est rendu à la police mardi.

Le quotidien belge la Dernière heure en a la certitude : Amedy Coulibaly, l'auteur de la prise d'otages dans l'épicerie Hyper cacher porte de Vincennes à Paris et abattu vendredi par les hommes du Raid s'est bel et bien procuré ses armes en Belgique. Son arsenal découvert après l'attentat contenait notamment un pistolet-mitrailleur, des pistolets Tokarev et des explosifs.

EN SAVOIR + >> Des armes appartenant à Coulibaly découvertes dans un appartement

"On sait de source sûre que le pistolet-mitrailleur Scorpio qu’il a brandi lors de l’assaut final provient de Bruxelles", écrivait le journal mercredi . Poursuivant : "On sait également que le lance-roquettes et la kalachnikov utilisés par les frères Kouachi ont également été achetés par Coulibaly aux abords de la gare du Midi, pour moins de 5.000 euros". L'information n'a pas encore été confirmée par d'autres médias.

Coulibaly arnaqué ?

La Dernière heure affirme également qu'un habitant de Charleroi s'est rendu à la police mardi en assurant avoir négocié une vente d'armes avec Coulibaly, qui se serait fait escroquer par le Belge dans l'opération. Il est aussi question d'un véhicule dans la tractation. Une perquisition à son domicile confirmerait ses propos, d'après le quotidien.

EN SAVOIR + >> La police recherche un complice présumé d'Amedy Coulibaly


Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter