Amiens : le vigile qui avait tabassé un marginal condamné à de la prison ferme

Amiens : le vigile qui avait tabassé un marginal condamné à de la prison ferme

JUSTICE – L'agent de sécurité de la gare d'Amiens, filmé alors qu'il frappait un marginal, a été condamné à quatre mois de prison ferme par le tribunal de grande instance d'Amiens.

Un an de prison dont quatre mois ferme. C'est la peine à laquelle a été condamné un ancien vigile de la gare d'Amiens par le tribunal de grande instance, vendredi 3 juin. Lundi 2 mai, l'homme était filmé en train de frapper un marginal, dans le hall de la gare. La vidéo, largement relayée sur Internet, avait ému les internautes.

L'agent de sécurité, un père de famille âgé de 36 ans, reconnait avoir "beaucoup de regrets" envers la victime. Lors de l'audience, il a expliqué avoir eu affaire au marginal à plusieurs reprises dans le passé. "Depuis que je travaille à la gare, cette personne me menace de mort, m'insulte, me crache dessus", a-t-il déclaré. Depuis 2002, 342 mains courantes avaient été déposées contre le marginal.

En période d'essai

Lors des faits, le marginal avait déposé plainte, mais refusé de consulter un médecin.
L'agent de sécurité, qui a été licencié, est aujourd'hui en période d'essai pour travailler comme maçon. "Je pensais déjà à changer" de métier, a-t-il expliqué lors de l'audience.

Le parquet avait requis un an de prison dont six mois ferme, assortis d'une interdiction d'exercer la profession de vigile durant 5 ans.

EN SAVOIR + >>  VIDEO - Marginal passé à tabac à la gare SNCF d'Amiens : l’accusé se défend

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.