Apologie du terrorisme : Dieudonné placé en garde à vue

FAITS DIVERS

JUSTICE - L'humoriste controversé Dieudonné a été placé en garde à vue mercredi matin pour apologie du terrorisme. Dimanche soir, il avait écrit sur sa page Facebook : "je me sens Charlie Coulibaly".

Lundi, on apprenait qu' une enquête allait être ouverte pour "apologie du terrorisme", après que Dieudonné a affirmé sur sa page Facebook : "Je me sens Charlie Coulibaly". Deux jours plus tard, l'enquête semble s'être accélérée, puisque l'humoriste controversé a été placé en garde à vue, annonce i-Télé.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT - Charlie Hebdo : le numéro des survivants s'arrache et fait débat

Dans sa déclaration sur Facebook, qui a ensuite été supprimée, Dieudonné avait assuré avoir participé à la manifestation historique dimanche en hommage aux victimes du terrorisme, tout en la tournant en dérision, la qualifiant d'"instant magique comparable au big-bang", "comparable au couronnement de Vercingétorix". P { margin-bottom: 0.21cm; } "Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly", avait-il ajouté, détournant le slogan de soutien à Charlie Hebdo, "Je suis Charlie", en l'associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly.

James Foley, Youssouf Fofana

Adepte des provocations, le polémiste a déjà été condamné par la justice pour des propos antisémites. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour le même délit d'apologie du terrorisme début septembre après la diffusion d'une vidéo où Dieudonné ironisait sur la décapitation du journaliste américain James Foley par l'organisation État islamique (EI).

Dans une autre vidéo en 2010, l'humoriste controversé avait aussi appelé à la libération de Youssouf Fofana, condamné pour le meurtre d'Ilan Halimi, jeune Juif séquestré, torturé et tué en 2006. Poursuivi pour cette vidéo, il a été relaxé début février mais doit comparaître en appel jeudi sur le volet civil de ce dossier.

LIRE AUSSI

>> Christian Estrosi veut faire interdire le spectacle de Dieudonné à Nice

>>  Charlie Hebdo : l'équipe décimée présente le numéro des "résistants"

>> Attentats à Paris : Eric Zemmour placé sous protection policière

Lire et commenter