L'appel à témoins de Marie, 70 ans et amnésique, pour retrouver son identité et le fil de sa vie

L'appel à témoins de Marie, 70 ans et amnésique, pour retrouver son identité et le fil de sa vie

FAITS DIVERS
DirectLCI
QUÊTE - La vieille dame a été retrouvée à Perpignan en février 2018, inconsciente, couverte d’ecchymoses, ne se souvenant plus de rien. Entourée de soutiens, elle lance un appel à témoins, pour tenter de retrouver une partie de son identité.

Son passé ? Un mur, le trou noir. Qui elle est ? Où est sa famille ? Marie Bonheur - le surnom qu'elle s'est donnée - n'en sait pas plus. En février dernier, cette vieille dame est retrouvée inconsciente dans une rue, à Perpignan, couverte de blessures. Elle est emmenée aux urgences. Quand elle se réveille, elle a tout oublié. Ne sait plus qui elle est. Elle nage dans le brouillard.


D’après France Bleu Roussillon, qui révèle l’histoire, l’enquête de police n’a rien donné, et aucun signalement de personne disparue ne correspond à son profil. Il semblerait même qu’elle ne soit pas originaire de Perpignan, et aurait, d’après ceux qui l’ont côtoyé, un accent plutôt de l’est de la France.

En attendant que le brouillard se lève, elle vit dans une unité médicale. Mais c’est dur : elle n’est pas malade, n’a pas besoin de médicaments, et dépérit dans cette structure.


Sauf que sans identité,  la vieille dame n’a aucun droit, pas de couverture sociale, pas de logement, pas d’accès à une aide juridique, et... pas d’argent. D’où l’idée de cet appel à témoins, diffusé dans les médias locaux. Pour savoir qui elle est, et pouvoir avancer. "Il y a forcément des gens qui me connaissent", espère Marie. 


Et les réseaux sociaux se sont mis en mouvement. L’annonce, mise en ligne sur Facebook via le média local, a déjà été partagée plus de 7000 fois. D’autres internautes ont mis en ligne l'annonce sur Twitter, ou dans des groupes régionaux.

D’ores et déjà, des messages de soutien se font jour. "Je ne connais malheureusement pas cette personne mais si on peut lui déposer quelques gourmandises et des vêtements comment fait-on ?", demande ainsi Nadège. Des pistes s’ouvrent, puis se referment. Comme cette internaute qui partage l’identité d’un monsieur qui cherche sa femme, visiblement une fausse piste. 


Ou cette autre femme, qui pense avoir aperçu par le passé Marie Bonheur en train d'errer près de la gare, visiblement victime d'Alzheimer. Autre fausse piste.

Un mail pour aider

Si une part du mystère pourrait être levée, la vieille dame ne nie pas une certaine appréhension. "J'ai vécu quelque chose de traumatisant et j'ai dû mettre des barrières", dit-elle à France Bleu Roussillon. "J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi. Je me demande s'il est possible de reprendre ma vie... Est-ce que je vais y arriver ?"


En attendant, la vieille dame est suivie par un psychologue, pour tenter, de son côté, de lever le voile. Elle a aussi demandé une mesure de protection, et le juge des tutelles a nommé un mandataire judiciaire qui l’aide dans ses démarches. Lundi soir, quelques jours après l’appel à témoin, la mandataire judiciaire Xavière Lethuillier indiquait recevoir énormément de mails, proposant des dons diverses, notamment de nombreuses propositions d’offrir des vêtements ou des friandises. Pour les offres d'aide financière, les soutiens de Marie Bonheur indiquent "être encore à la recherche d'une solution pour les recevoir". En effet, une personne sans identité ne peut ouvrir un compte bancaire. 


Les messages de soutien sont relayés à la vieille dame. "Quant aux pistes permettant de retrouver l'identité de Marie, chacune d'entre elle est explorée", indique la mandataire. "Merci de continuer à aider Marie en diffusant sa photo au plus grand nombre de personnes possibles. Plus nombreux seront les témoins, plus nous aurons de chance de retrouver son identité."


> Pour toutes informations sur Marie, appeler le 06 38 13 77 37 ou par mail : appel.temoin.marie@gmail.com

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter