Ardèche : un homme recherché après le viol présumé d'une fillette dans un camping

Ardèche : un homme recherché après le viol présumé d'une fillette dans un camping

ENQUETE - Les parents d'une fillette néerlandaise, en vacances à Saint-Alban-Auriolles, viennent de déposer plainte. Leur enfant aurait été violée alors qu'elle se trouvait seule dans sa tente, dans la nuit de lundi à mardi. Trente gendarmes sont mobilisés pour retrouver l'individu.

La justice prend l'affaire très au sérieux. Le violeur se serait introduit dans la tente de la fillette, qui y dormait seule. Trente gendarmes sont mobilisés, ce mardi, dans un camping de l'Ardèche pour retrouver le violeur présumé d'une fillette néerlandaise de huit ans, après une plainte déposée par ses parents. 

La fillette, en vacances à Saint-Alban-Auriolles, près de Vallon-Pont-d'Arc, dormait dans une tente dans la nuit de lundi à mardi quand elle s'est mise à hurler, rapporte le parquet de Privas à l'AFP, confirmant une information de France Bleu Drôme-Ardèche .

L'examen médical "compatible" avec des attouchements

Les gendarmes ardéchois se sont immédiatement rendus sur place et ont été renforcés ensuite par la section de recherches de Grenoble. Au total, 30 gendarmes étaient sur place mardi pour tenter d'identifier et d'interpeller l'auteur des faits présumés. La fillette n'a pas encore été entendue mais l'examen médical se révèle "compatible avec des attouchements récents", selon le parquet.

Les campings de l'Ardèche avaient été secoués par une série de viols et d'agressions sur des mineures de 6 à 17 ans entre 2010 et 2012 commis par Sébastien Dutheil, trentenaire alors surnommé le "violeur des campings". L'homme a écopé en 2014 d'une peine de treize ans de prison et il est toujours sous les verrous.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.