Armé de deux couteaux, il sort d'un centre psychiatrique et attaque une policière

Armé de deux couteaux, il sort d'un centre psychiatrique et attaque une policière

FAIT DIVERS – Une policière a fait usage de son arme à feu, ce mardi, à Corbeil-Essonnes, après qu'un individu s'est jeté sur elle, armé de couteaux. L'homme, un déséquilibré qui sortait d'un centre psychiatrique, a été tué.

Il a sauté sur une policière. Un homme, qui sortait de l'unité psychiatrique d'un centre hospitalier armé de deux couteaux, a été abattu par la police en pleine rue mardi à Corbeil-Essonnes, en banlieue parisienne. Le patient, âgé de 30 ans, était suivi depuis de nombreuses années par l'établissement, le centre hospitalier sud-francilien (CHSF), et était également connu de la justice : en 2009, il avait commis un meurtre à Bagneux mais avait été déclaré pénalement irresponsable, a précisé lors d'un point-presse le procureur de la République d'Evry (Essonne), Eric Lallement. 

"Sa situation était plus simple depuis quelques mois, mais ce matin, pour des raisons qui n'ont pas été identifiées, il est entré dans une crise très violente", a expliqué le directeur de l'hôpital Thierry Schmidt. Peu avant midi, il s'en est d'abord pris à un membre du personnel qui était entré dans sa chambre, a relaté le directeur. Il lui a assené plusieurs coups de poings avant de se rendre dans la salle du déjeuner et de se saisir de deux couteaux de table. Puis il a continué à agresser le personnel, blessant légèrement deux personnes au couteau, dont une aide-soignante touchée à l'arcade sourcilière. L'homme a ensuite réussi à échapper à la sécurité et à sortir de l'établissement.

Deux enquêtes ouvertes par le parquet d'Evry

Rapidement alertés, les fonctionnaires de police retrouvent le jeune homme armé dans une rue proche de centre hospitalier. Ils tentent alors de le maîtriser,"en usant notamment de bombes lacrymogènes", selon une source policière. Mais l'homme est parvenu à "se jeter" sur une policière en exhibant "l'un des couteaux, ensanglanté" et cette dernière a répliqué en tirant "au niveau du tronc", selon la première source. Celle-ci n'a pas précisé la raison pour laquelle l'arme était tachée de sang. Le décès de l'individu a été constaté vers 14h30.

"Une cellule médico-psychologique a été activée à la demande de la direction", a précisé dans un communiqué le CHSF, le plus important centre de soins du sud de la région parisienne. Le parquet d'Evry a ouvert deux enquêtes, l'une confiée à la Sûreté départementale autour des faits qui se sont déroulés à l'hôpital, et une autre à l'IGPN, la police des polices, "sur les conditions dans lesquelles les tirs ont été opérés", a précisé le procureur d'Evry. L'autopsie de la victime devait avoir lieu mercredi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Traque dans les Cévennes : un homme tue deux collègues dans une scierie et prend la fuite

EN DIRECT - Tensions israélo-palestiniennes : la France appelle à un "usage proportionné de la force"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.