Une collaboratrice meurt fauchée à vélo devant l’Assemblée, vive émotion des députés

Une collaboratrice meurt fauchée à vélo devant l’Assemblée, vive émotion des députés

FAITS DIVERS
DirectLCI
DRAME - Armelle Cizeron, 30 ans, est décédée vendredi matin après avoir été percutée, sans doute par un camion, alors qu'elle se rendait au Palais Bourbon. Une minute de silence a été observée en ouverture de séance à 15h.

L'Assemblée nationale est sous le choc. Ce vendredi, l'hémicycle a salué la mémoire d'Armelle Cizeron, collaboratrice parlementaire de 30 ans, qui a été mortellement fauchée ce matin alors qu'elle se rendait au Palais Bourbon. La jeune femme a été percutée, sans doute par un camion, alors qu'elle circulait à vélo sur le quai d'Orsay au niveau du pont de la Concorde, précise l'AFP. 


Elle travaillait auprès de l'élue non-inscrite Jeanine Dubié (radicale, Hautes-Pyrénées).

"Ce matin, pendant nos travaux, aux abords de l'Assemblée nationale, un drame s'est produit", a confirmé l'un des vice-présidents, Hugues Renson (LREM), dans l'hémicycle. "En votre nom à tous, je tiens à présenter les condoléances de l'Assemblée à la famille et aux proches d’Armelle Cizeron, tragiquement décédée ce matin", a-t-il déclaré avant que l'ensemble des députés présents ne respectent une minute de silence à l'ouverture de séance à 15h.

Les hommages se multiplient sur Twitter

Un peu plus tôt, un hommage a été rendu à Armelle Cizeron dans la Cour d'honneur de l'Assemblée. Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a lui aussi réagi dans un communiqué, partageant "l'émotion qui touche aujourd'hui toutes celles et tous ceux qui travaillent à l'Assemblée nationale" et a adressé ses condoléances. Un message qu'il a également partagé sur Twitter, tout comme la grande majorité des députés de tous bords qui ont fait part de leur "profonde tristesse" face à cette disparition soudaine.

Le directeur de Sciences Po Bordeaux, d'où Armelle Cizeron était sortie diplômée en 2012, garde "le souvenir très vif d'une jeune femme enjouée et heureuse".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter