Attaque à Orly : ce que l’on sait de l’assaillant "très déterminé" qui a été abattu

PROFIL - Un homme a été abattu samedi matin à l’aéroport d’Orly-Sud après avoir dérobé l’arme d’un militaire de l’opération Sentinelle. Le profil de cet assaillant, dont le frère et le cousin sont toujours entendus par les enquêteurs ce dimanche, se dessine peu à peu. Il s’agit d’un Français de 39 ans connu pour des faits de droit commun, dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants.

François Hollande a salué le "courage" des policiers et militaires face à un "individu particulièrement dangereux". Le profil de l'assaillant abattu samedi matin à l’aéroport d’Orly-Sud, après avoir dérobé l’arme d’une militaire de l’opération Sentinelle, se dessine petit à petit. Lors d'une conférence de presse samedi en fin de journée, le procureur de la République de Paris, François Molins, a donné des précisions sur son identité : Ziyed Ben Belgacem est un Français de 39 ans d'origine tunisienne, né le 14 février 1978 à Paris.


Ce dimanche, au micro d’Europe 1, le père tout juste sorti de garde à vue a expliqué que son fils buvait et se droguait, tout en assurant qu’il n’avait "jamais été un terroriste". Une autopsie doit avoir lieu dans la journée afin notamment de déterminer s'il était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants au moment des faits. 

Neuf mentions à son casier judiciaire

Samedi, François Molins a notamment confirmé que l'individu était fiché "J" au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. Il a été condamné à "9 ans d’emprisonnement en 2001, 3 ans d’emprisonnement en 2009 , 5 ans d’emprisonnement en 2009 pour des faits de trafic de stupéfiants", a précisé François Molins.


Zyed Ben Belgacem était sous contrôle judiciaire au moment des faits après une affaire de vol par effraction commis en mars 2016. Il avait été placé en prison le 16 mars 2016 et relâché, sous contrôle judiciaire donc, le 28 septembre 2016. "Détecté comme radicalisé" lors d'un passage en prison au cours des années 2011-2012, il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative dans le cadre de l'état d'urgence, qui "n'avait rien donné", a confié le procureur de la République.

Il avait aussi plusieurs dizaines de mentions au fichier de police TAJ (traitement d'antécédents judiciaires).

Un assaillant "très déterminé"

Comme l’a indiqué François Molins, l’individu avait été remarqué plus tôt dans la matinée à Vitry-sur-Seine, "pour un car-jacking et l'irruption dans un bar, proférant des menaces pour ceux qui y étaient."  Lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse samedi à 6h55, l'assaillant a présenté ses papiers avant "de tirer en direction de la tête d'un policier". À 8h22, il est entré dans l'aéroport d'Orly et a pointé "son revolver sur la tempe de la militaire". Il a alors lancé : "Posez vos armes, main sur la tête. Je suis là pour mourir par Allah". 


Juste avant l'attaque, Ziyed Ben Belgacem avait jeté au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbures. Il a été retrouvé sur lui 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet et, à son domicile, de Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise) quelques grammes de cocaïne et une machette.


"Il y avait une volonté très forte de sa part d'aller jusqu'au bout", a souligné François Molins. Après que la militaire se soit baissée pour se dégager, les militaires ont tiré trois fois sur Ziyed Ben Belgacem. Le "troisième tir a été létal", a expliqué le procureur. Pour le moment, les circonstances de son passage à l'acte ne sont pas connues. "Son parcours violent, avec quatre passages à l'acte en 1h30, interroge sur ses motivations", a déclaré François Molins. Pour le parquet, qui a ouvert une enquête notamment pour tentative d'homicide et d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste, l'agression d'Orly est en tout cas le terme d'un "parcours violent et destructeur".

En vidéo

Attaque à Orly : le parcours de l'assaillant

En vidéo

Attaque à Orly : la conférence de presse du parquet de Paris

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attaque à l'aéroport d'Orly

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter