Attaque de policiers à Viry-Châtillon : un adolescent mis en examen et écroué

Attaque de policiers à Viry-Châtillon : un adolescent mis en examen et écroué

JUSTICE - Un mineur a été mis en examen et écroué dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de policiers à Viry-Châtillon, a indiqué ce samedi le parquet. Le 8 octobre dernier, une quinzaine d'individus avaient incendié deux voitures de police, occupées par quatre agents, en mission de surveillance. Deux policiers ont été très grièvement brûlés.

Un adolescent de 17 ans a été mis en examen et écroué dans l'enquête sur l'attaque de policiers à Viry-Châtillon (Essonne), a indiqué ce samedi le parquet d'Evry à l'AFP. Ce jeune homme est soupçonné d'avoir participé à la confection des cocktails Molotov utilisés lors de l'agression le 8 octobre dernier de quatre policiers. 


Il a été "mis en examen pour complicité de tentative de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a précisé le procureur Eric Lallement. Un second mineur, âgé de 15 ans, et également suspecté d'avoir "notamment" participé à la fabrication des engins incendiaires, "a été placé sous le statut de témoin assisté". Tous deux ont été arrêtés jeudi.

Grogne des policiers

Le 8 octobre dernier, une quinzaine d'individus avaient incendié deux voitures de police, occupées par quatre agents, en mission de surveillance à proximité d'un feu rouge de la Grande Borne. Deux policiers ont été très grièvement brûlés. 


Il s'agit de la première mise en examen dans cette affaire qui avait déclenché un vaste mouvement de grogne chez les policiers. Début novembre, trois jeunes hommes de 16, 19 et 22 ans, soupçonnés d'avoir filmé puis mis en ligne des vidéos de l'agression, avaient été interpellés avant d'être relâchés. Aucun des auteurs directs n'a jusqu'à présent été arrêté, en dépit des recherches ADN menées sur des objets retrouvés sur les lieux de l'attaque et de l'analyse de plusieurs bandes vidéos.

Lire aussi

En vidéo

Frédéric Pechenard, ex-patron de la police nationale sur l’attaque des policiers à Viry Chatillon : "J'aurais préféré que ce soit un des voyous qui soit à l’hôpital plutôt que nos collègues"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Policiers brûlés à Viry-Châtillon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter