Attaque de Trèbes : des zones d'ombre subsistent sur l'assaut

JT 20H - D'après des informations, le GIGN aurait attendu dix minutes après les premiers tirs contre Arnaud Beltrame avant d'intervenir.

Le récit officiel de l'attentat de Trèbes du 23 mars dernier semblait clair et sans appel. Ces derniers jours pourtant, des doutes sont venus ternir le scénario de l'assaut. Au centre de la polémique, une chronologie de l'opération, en théorie minutieuse et implacable. Le début est déjà connu mais l'intervention menée par le GIGN n'aurait eu lieu que dix minutes après le lancement du signal d'assaut. Un délai qui ne figurerait pas dans le rapport transmis à la justice.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 16/04/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 16 avril 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter