Attaques dans l'Aude : le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame "tombé en héros"

HOMMAGE - Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'était substitué aux otages vendredi lors de l'attaque d'une supérette de Trèbes, dans l'Aude, a succombé à ses blessures, a annoncé samedi matin le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Le président de la République Emmanuel Macron a rendu hommage à l'officier, "tombé en héros".

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'était substitué aux otages vendredi lors de l'attaque d'une supérette de Trèbes, dans l'Aude, a succombé à ses blessures, annonce samedi matin le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. "Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie", écrit le ministre sur Twitter. Il avait 45 ans. L'ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie sera mis en berne aujourd'hui. 


Arrivé devant le supermarché en compagnie de ses hommes, le militaire avait demandé à prendre la place d'une femme, ce que le terroriste a accepté. Il y est resté jusqu'à 14h30 au moment où des coups de feu, depuis l'intérieur du magasin, ont résonné, et aurait été touché de trois balles par le terroriste.


Ce sont ces détonations entendues grâce au téléphone du lieutenant-colonel qu'il avait pris la peine de laisser ouvert, qui ont déclenché l'assaut du GIGN. "Jamais la France n'oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le coeur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la gendarmerie de l'Aude", poursuit Gérard Collomb.

"Le président de la République a appris avec une vive émotion le décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame cette nuit des suites des blessures reçues dans l'exercice de sa mission", a réagi l'Elysée dans un communiqué. "En s'offrant comme otage au terroriste retranché dans le supermarché de Trèbes, le lieutenant-colonel Beltrame a sauvé la vie d'une otage civile, faisant preuve d'un courage et d'une abnégation exceptionnels", poursuit la présidence française, qui met en avant le "sang-froid exceptionnel" de l'officier qui "a illustré les vertus militaires d’une manière éclatante". 


Nommé officier adjoint au commandement du groupement de gendarmerie de l'Aude en 2017, Arnaud Beltrame a également été commandant de la compagnie d'Avranches, dans la Manche, jusqu'en 2014. Nommé lieutenant-colonel en 2016 et décoré de l'ordre national du Mérite, l'homme de 45 ans devait se marier avec sa compagne le 9 juin prochain.

En vidéo

Ce que l'on sait de l'attaque terroriste dans l'Aude

Ce samedi matin, Emmanuel Macron a rendu hommage à cet officier issu du recrutement de l'école militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr en déclarant qu'il était "tombé en héros" lors des attaques dans l'Aude et méritait "respect et admiration de la nation tout entière". Arnaud Beltrame, qui s'était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques de Trèbes et Carcassonne, a fait "preuve d'un courage et d'une  abnégation exceptionnels", a ajouté le chef de l'Etat dans un communiqué.


L'auteur des attaques, Radouane Lakdim, 25 ans, un habitant de Carcassonne condamné pour des faits de droit commun et fiché "S" depuis 2014 pour ses liens avec la mouvance salafiste, a été tué lors d'un assaut du GIGN. Il venait d'ouvrir le feu à plusieurs reprises sur le lieutenant-colonel Beltrame. Avec le décès du lieutenant-colonel, le bilan des attaques commises s'alourdit à quatre morts et 15 blessés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats dans l'Aude : quatre morts

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter