Attentat de Magnanville : interpellés lundi, les trois proches de Larossi Abballa ont été libérés

DirectLCI
ENQUÊTE - Trois hommes, placés en garde à vue depuis le lundi 5 décembre, ont été libérés ce jeudi. Ils avaient été interpellés dans le cadre de l'enquête relative à l'assassinat d'un couple à Magnanville (Yvelines), en juin dernier.

Interpellés lundi, trois hommes par les services de la Sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire, trois hommes âgés de  22, 25 et 39 ans ont été libérés, ce jeudi sans qu'aucune poursuite ne soit engagée à leur encontre. Ils avaient été entendus dans le cadre de l'enquête relative à l'assassinat du couple de policiers de Magnanville, survenu en juin dernier. 


Tous trois étaient proches de Larossi Abballa, le meurtrier présumé de 25 ans, abattu lors de l'assaut du raid. 


Selon nos informations, les deux plus jeunes étaient connus pour des faits de droit commun. Le plus âgé, a-t-on appris, est connu pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale. Son nom apparaitrait également dans des affaires liées au terrorisme. Reste à définir si les trois suspects connaissaient les projets d'Abballa. 

Pour rappel, Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police adjoint du commissariat des Mureaux âgé de 42 ans, avait été tué de plusieurs coups de couteau alors qu'il rentrait à son domicile le soir du 13 juin. Sa femme, elle aussi fonctionnaire de police, a été tuée, égorgée devant leur fils de trois ans et demi. Le petit a été retrouvé indmene mais en état de choc. 


A ce jour, seuls deux personnes de 27 et 29 ans, ont été mises en examen, soupçonnées d'avoir joué un rôle de soutien logistique dans cet attentat que Daech a par la suite revendiqué. Rachid Kassim, considéré comme l'un des propagandistes francophones les plus dangereux du groupe Etat islamique, était en contact avec Abballa via la messagerie cryptée Telegram et est suspecté de l'avoir inspiré depuis la zone irako-syrienne où il s'est réfugié. Il est lui même visé par un mandat d'arrêt international.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter