VIDÉO - Attentat de Magnanville : en hommage aux policiers tués, une minute de silence dans les commissariats des Yvelines

FAITS DIVERS
DirectLCI
UN AN APRÈS - Le 13 juin 2016, le commandant de police Jean-Baptiste Salvaing était tué devant chez lui, à Magnanville (Yvelines), par Larossi Abballa. Le terroriste s'était ensuite retranché dans la maison et avait égorgé la compagne du policier, Jessica Schneider. Seul le fils du couple a réchappé au drame. Un an après, la France leur rend hommage.

Un an après, la profession leur a rendu hommage. Une minute de silence a été observée dans tous les commissariats des Yvelines, ce mardi, à midi, en mémoire du couple de policiers tués à Magnanville. Le 13 juin dernier, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider avaient été assassinés par le terroriste Larossi Abballa. L'homme s'était retranché durant quatre heures au domicile des fonctionnaires où il avait filmé ses crimes en direct sur Facebook au nom de Daech.

Le fils du couple, âgé de 3 ans, présent dans la maison le jour de l'attentat, avait réchappé au drame. Les enquêteurs sont persuadés qu'il a assisté à la scène d'égorgement dont sa mère a été victime. "Il a dû ressentir la terreur de sa maman. Puis a été séquestré et sauvé par nos collègues du RAID", a expliqué à LCI Stéphane Boutelière, président d’Orphéopolis, une structure associative qui accompagne financièrement et moralement la famille des policiers. Le jeune garçon a depuis été placé sous la tutelle de sa tante.

Une avenue de Pézenas, dont est originaire Jean-Baptiste Salvaing, a été rebaptisé au nom des deux policiers et dévoilé ce mardi. 

Un an après le drame, c'est toute une profession qui a rendu hommage à ses collègues. Les services de l'Etat ont observé également cette minute de silence. Mercredi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb se rendra dans les commissariats des Mureaux et de Mantes-la-Jolie où travaillait le couple. Sur Twitter, il a dévoilé un écusson qui leur a été dédié. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter