Attentat de Nice : la fulgurante et inquiétante radicalisation de Mohamed Lahouaiej Bouhlel

FAITS DIVERS
ENQUÊTE – Un des individus placés en garde à vue dans l’enquête sur l’attentat de Nice a rapporté avoir recueilli des confidences du tueur au camion qui évoquait le groupe Etat islamique. L’entourage évoque un "basculement" rapide vers l’idéologie de l’islam radical. Exactement ce que redoutaient, selon nos informations, les services de renseignement.

L’entourage du tueur de Nice commence à parler. Parmi les cinq personnes placées en garde à vue vendredi soir et samedi matin, dont son ex-compagne, certaines ont précisé aux enquêteurs que Mohamed Lahouaiej Bouhlel s’était radicalisé très récemment. A la sortie de l'Elysée, Bernard Cazeneuve a fait état d'un "attentat d'un type nouveau", commis par "des individus sensibles au message de Daech [qui] s'engagent dans des actions extrêmement violentes sans nécessairement avoir participé aux combats".

Une source proche de l’enquête précise auprès de metronews que c'est l'un des individus, placés en garde à vue et présentés comme faisant partie de "l’entourage" du conducteur abattu, qui aurait renseigné aux enquêteurs cette radicalisation fulgurante. "L’un d’entre eux a rapporté qu’il avait basculé récemment et qu’il lui avait parlé de l’Etat islamique", ajoute cette source.

Quel degré de connexion avec les islamistes ?

Cette radicalisation récente expliquerait le fait qu’il ne soit jamais remonté dans les radars des services de renseignement. Lors des perquisitions, aucune documentation pouvant le relier à l’idéologie de l’islam radical n’a été retrouvée. Ni son téléphone, ni son ordinateur, n’ont laissé apparaître de messages à caractère terroriste, d’instructions, ou de plan pour préparer son attaque.

A LIRE AUSSI >> Opportuniste ou pas, "la revendication de Daech va clairement orienter l'enquête"

On sait simplement que des individus connus des services antiterroristes apparaissent dans son entourage. Les enquêteurs ont des indices qui laisseraient entendre qu’il aurait pu être en contact avec des islamistes radicaux, apparus au court d’anciennes enquêtes. Mais selon nos informations, ces connexions sont anciennes. Et rien ne dit, pour l’instant, qu’il ait été directement en contact avec eux.

Il avait arrêté de boire de l’alcool

Autre élément troublant, Mohamed Lahouaiej Bouhlel aurait voulu louer une boîte aux lettres à une voisine. C’est en tout cas ce qu’il avait demandé à une habitante de son immeuble. "Il était bizarre, il m’avait déjà parlé de louer ma boîte aux lettres, je ne sais pas pourquoi, j’ai trouvé ça bizarre, tout simplement", a-t-elle affirmé à l’AFP. Quelles sont les raisons de ce soudain besoin de discrétion ? L’enquête le déterminera.

EN SAVOIR + >> Suivez en direct les derniers événements à Nice

Par ailleurs, cette habitante a aussi indiqué qu’il avait récemment cessé de boire de l’alcool, ce qui pourrait correspondre au moment où il s’était radicalisé. Pourquoi cette interruption dans ses habitudes ? D’autant que d’autres témoins ont au contraire évoqué sa consommation importante lorsqu’il vivait avec son ex-épouse. Bon nombre de questions restent sans réponse.

Passage à l'acte en quelques semaines seulement

Un homme inconnu des services antiterroristes, relevant pour partie de la psychiatrie, qui se radicalise et passe à l’acte de manière fulgurante… C’est exactement ce que décrivait auprès de metronews un haut cadre des services de renseignement, il y a quelques semaines, avant le début de l’Euro 2016 : "Le noyau dur, on le connaît. Mais il ne passe pas toujours à l’action", expliquait-il, laissant paraître son inquiétude sur ces "éléments périphériques" qui se radicalisent très vite et "passent à l’acte en quelques semaines seulement", sans que les radars du renseignement ne puissent les intercepter.

A LIRE AUSSI >>  Qui est Mohamed Lahouaiej Bouhlel ?

D’autant que, parfois, ces individus relèvent en partie de la psychiatrie. Selon nos informations, sur les 3.600 individus suspectés par les services d’être des islamistes radicaux, 800 sont mineurs. Parmi eux, 120 sont suivis pour des troubles psychiatriques. Comment Mohamed Lahouaiej Bouhlel s’est-il fait laver le cerveau ?D’ordinaire, c’est en prison que ce type de profil de petit délinquant adhère à l’idéologie islamiste.

L’ombre d'une "star des djihadistes" sur Nice

"On ne peut rien faire contre ce type de profil. Et il y en a sûrement d’autres", réagi auprès de metronews Nathalie Goulet, sénatrice UDI de l’Orne, ancienne présidente de la Commission d'enquête sur l'organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe. Elle ajoute : "Cette catastrophe n’était pas prévisible."

Une des clés de l’enquête sera sans doute de trouver le chaînon manquant à la radicalisation express du tueur de Nice. Où, comment, quand, avec qui, a-t-il basculé ? Une tâche qui s’annonce d’autant plus difficile que la région de Nice est connue pour être un terreau de radicalisation djihadiste. Avec un nom, évidemment, qui est sur toutes les lèvres, celui de d’Omar Omsen, de son vrai nom Oumar Diaby. Ce Niçois d’origine est aujourd’hui devenu une "star" du djihad international. Il est considéré comme un des principaux recruteurs français.

Lire et commenter