Attentat de Nice : qui est Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le tueur ?

FAITS DIVERS
TUEUR - Le profil et le parcours du chauffeur du camion qui a tué 84 personnes jeudi soir à Nice se précise. Il se nomme Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, d'origine tunisienne et vivait à Nice.

Qui est cet homme qui, ce 14 juillet à Nice, a fait 84 morts ? Ce tueur a été "formellement identifié" ce vendredi : il se nomme Mohamed Lahouaiej-Bouhlel et habitait à Nice. Il est né le 31 janvier 1985 à Msaken dans la banlieue de Sousse, en Tunisie. Chauffeur livreur à son compte, son titre de séjour avait été retrouvé dans le véhicule par les enquêteurs. "Sa situation administrative est en cours d'investigation", a expliqué une source policière. Il était seul à bord du véhicule. Reste à déterminer s'il a bénéficié de complicités dans la préparation des faits.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n'était connu que pour des faits de violences, pas pour radicalisation. Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas est revenu sur son passé judiciaire : "Cet individu a connu plusieurs procédures mais n'a été condamné que pour un seul fait, au mois de mai de cette année. Il a été placé sous contrôle judiciaire et il était poursuivi sur des faites de violences avec arme. [...] Il s'agissait d'une altercation sur la voie publique entre deux automobilistes, dont lui, l'arme en question étant une palette de bois qu'il avait lancée sur son interlocuteur, ce qui lui a valu une peine avec sursis puisqu'il n'avait jamais été condamné. [...] On le voit bien, ce sont des faits qui n'ont rien à voir, dans leur densité, leur gravité et leur qualification pénale, avec ce qui lui est aujourd'hui potentiellement reproché."

Le domicile du tueur perquisitionné

Une perquisition a eu lieu vendredi matin au domicile du tueur, dans un petit immeuble d'un quartier populaire de l'est de Nice. La perquisition a débuté vers 09h30 en présence de membres du Raid lourdement armés, a précisé une voisine. Vers 11h, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l'appartement.

Une dizaine de voisins interrogés ont décrit le locataire de l'appartement comme étant "solitaire" et "silencieux". Il n'avait pas l'apparence d'une personne religieuse et était souvent en short, parfois muni de chaussures de sécurité, selon Sébastien, un habitant du petit immeuble de quatre étages.

Terroriste ou non ?

"La détermination du tueur ne fait pas de doute mais il est encore trop tôt pour savoir si c'est un terroriste ou non", a expliqué une source policière. Néanmoins, le choix du mode opératoire et de cette date hautement symbolique évoquent les consignes de groupes jihadistes comme Al-Qaïda ou l'organisation Etat Islamique. Mohammed Al-Adnani était armé d'un pistolet 7.65, d'une "grenade inopérante" et de deux "armes longues" en plastique, retrouvés dans le camion. Ce camion blanc de 19 tonnes avait été loué quelques jours plus tôt à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes).

Selon nos informations, des islamistes radicaux gravitaient dans son entourage. Reste à savoir à quel degré et surtout s'il a répondu à leur appel. "On ne sait pas quelle est l'implication des islamistes radicaux qu'il connaissait dans son passage à l'acte. Tout cela reste à déterminer", a indiqué à metronews une source proche de l'enquête.

A LIRE AUSSI >> Des islamistes radicaux dans l'entourage du tueur

Dans un message audio diffusé en 2014, le porte-parole officiel de Daech Abou Mohammed Al-Adnani encourageait ceux qu'il nomme "les soldats du califat" à utiliser n'importe quelle arme disponible. A l'image du jihadiste de Daech, Larossi Aballa, qui a assassiné avec un couteau le 13 juin un policier et sa femme à leur domicile dans la région parisienne. "Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle", leur disait-il, "débrouillez vous (...) renversez-les avec votre voiture".

Le père du tueur affirme que son fils n'avait aucun lien avec la religion. Il le décrit toutefois comme déprimé et souffrant de troubles psychiatriques .

EN SAVOIR +
>> EN DIRECT - Attentat de Nice : 84 morts selon un nouveau bilan, état d'urgence prolongé de trois mois
>>  Attentat de Nice : des rassemblements prévus partout en France

Lire et commenter