Attentat déjoué à Marseille : les deux suspects mis en examen et écroués

Attentat déjoué à Marseille : les deux suspects mis en examen et écroués

ENQUÊTE EN COURS - Selon nos informations, les deux hommes soupçonnés de préparer des attentats "imminents" contre la campagne présidentielle en France ont été mis en examen ce dimanche.

Cinq jours après leur arrestation, ils font face à la justice. Les deux hommes soupçonnés de préparer des attentats "imminents" contre la campagne présidentielle en France ont été mis en examen de l'ensemble des chef s visés au réquisitoire et placés sous mandat de dépôt conformément aux réquisitions du parquet. 

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire notamment pour "association de malfaiteurs terroriste" et "acquisition, détention et transport d'armes", "détention de substance ou produit incendiaire ou explosif" et "fabrication non autorisée d'engin explosif ou incendiaire". Le parquet a également requis leur placement en détention provisoire.

Les deux mis en cause dans le dossier de Marseille 

Source parquet de Paris

Lire aussi

Placés depuis peu sous surveillance avant d'être interpellés, Clément B. (né en 1993), et Mahiedine M. (né en 1987) étaient activement recherchés depuis une dizaine de jours et étaient visés par un mandat de recherche pour association de malfaiteurs terroriste. Des fiches de recherche avaient été émises à titre exceptionnel ces derniers jours à tous les services de police français par la DGSI et le parquet antiterroriste de Paris.

En vidéo

Attentat déjoué à Marseille : les deux suspects restent murés dans le silence

 Les deux suspects "contestent un projet précis d'action violente", a rapporté à l'AFP une source proche de l'enquête à l'issue de leurs gardes à vue.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Accident de Romain Grosjean : le monde de la F1 applaudit le "halo" de sécurité, autrefois décrié

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Lire et commenter