Attentat déjoué en France : troisième inculpation en Belgique

FAITS DIVERS

TERRORISME - Un suspect a été inculpé pour "participation aux activités d'un groupe terroriste" a annoncé le parquet belge, ce samedi. Après Abderamane Ameuroud et Rabah N., c'est le troisième homme à subir pareil sort dans le cadre de l'enquête sur l'attentat déjoué en France le 24 mars.

Un nouveau suspect a été inculpé en Belgique pour "participation aux activités d'un groupe terroriste" dans le cadre de l'enquête sur un projet d'attentat "imminent" déjoué en France, a annoncé le parquet fédéral belge samedi 2 avril.

"Dans le cadre de l'enquête ayant conduit à l'arrestation du nommé Reda Kriket" le 24 mars en banlieue parisienne, principal suspect dans cette affaire, un juge d'instruction spécialisé en matière de terrorisme a inculpé et incarcéré vendredi 1er avril "le nommé Y. A., né le 4 mai 1982, de nationalité belge", a indiqué le parquet dans un communiqué, sans autre précision.

Kriket n'a rien lâché aux enquêteurs

Le 24 mars, Bernard Cazeneuve avait annoncé l'arrestation du trentenaire français à Boulogne-Billancourt. Ce dernier avait mené les enquêteurs à sa planque d'Argenteuil, louée sous un faux nom, où se trouvaient quantité d'explosifs et de matériel pour fomenter un attentat. Face aux enquêteurs, au cours de 144 heures de garde à vue, cet ancien braqueur avait formellement nié son implication dans la préparation d'un attentat. Avec Abdermane Ameuroud, arrêté pour ses liens avec Kriket, et Rabah N., il s'agit de la troisième inculpation pour cette affaire

EN SAVOIR + >> Les déclarations confuses de Kriket aux enquêteurs

A ce jour, cinq interpellations ont donné lieu à des poursuites : trois en Belgique, une en France et l'autre aux Pays-Bas. 

EN SAVOIR + >> Attentat déjoué d'Argenteuil : qui est Abderrahmane Ameuroud ?

Lire et commenter