Attentat déjoué : François Molins confirme que l'une des suspectes avait prêté allégeance à Daech

Attentat déjoué : François Molins confirme que l'une des suspectes avait prêté allégeance à Daech
FAITS DIVERS

Toute L'info sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

RÉCIT - Les enquêteurs ont retrouvé dans le sac d'une des femmes arrêtées dans le cadre de l'attentat déjoué, "un document manuscrit dans lequel elle fait allégeance à l'Etat islamique", a déclaré François Molins, lors d'une conférence de presse.

L'enquête avance, au lendemain de l'arrestation de trois femmes et de leurs complices, en région parisienne, dans le dossier conjoint de la voiture abandonnée avec des bonbonnes de gaz à son bord dans le Ve arrondissement de Paris et du projet d'attentat dans les gares françaises.

Deux enquêtes, neuf arrestations, un lien avéré

  • 1La voiture piégée aux bonbonnes de gaz

    Dans l'enquête sur cette 607 retrouvée non loin de Notre-Dame de Paris, quatre personnes ont été interpellées. Il s'agit de deux couples : Ornella G et Abderrahmane D., arrêtés mardi 6 septembre à Orange ; le frère de ce dernier et Anyssa T., arrêtés le lendemain à Montargis. Ces deux derniers ont depuis été relâchés.
  • 2Le projet d'attentat dans les gares

    Pour ce dossier, quatre femmes (Inès M., Sarah H., Amel S. et sa fille), ainsi que le compagnon de Sarah H., Mohamed Lamine A, ont été interpellés puis mis en garde à vue, jeudi 8 septembre, à Boussy-Saint-Antoine et aux Mureaux.

Entre ces deux dossiers, un seul lien : Inès M., arrêtée jeudi 8 septembre au terme d'une interpellée particulièrement musclée. Cette jeune femme de 19 ans, qui était connue pour ses velléités de départ en Syrie, est la fille du propriétaire de la voiture retrouvée dans Paris dans la nuit de samedi à dimanche. François Molins n'a pas fait mystère de sa radicalisation, comme l'atteste la lettre d'allégeance au calife du groupe Etat islamique retrouvée par les enquêteurs dans ses effets personnels. Le procureur a indiqué que les suspectes avaient été "téléguidées" par des membres du groupe Etat islamique.

En vidéo

Attentat déjoué : François Molins confirme que l'une des suspecte avait prêté allégeance à Daech

Les ombres d'Abbala, Kermiche et Coulibaly

Outre ces faits, le procureur Molins a fait état des liens entre les suspects arrêtés et des terroristes ayant frappé sur le territoire français. Ainsi, Sarah H. a-t-elle été la promise successive de Larossi Aballa, auteur de l'attentat de Magnanville, puis d'Adel Kermiche, assassin du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray. Le frère de son compagnon "particulièrement radicalisé", Mohamed Lamine A, interpellé lui aussi jeudi 8 septembre, est actuellement incarcéré en raison de ses liens étroits avec Larossi Aballa.

Enfin, parmi les couples arrêtés, les enquêteurs s'intéressent notamment aux femmes, dont l'une a laissé des empreintes sur la voiture et dont l'observation du profil a permis de mettre au jour sa proximité avec Hayat Boumeddiene, compagne du défunt terroriste Amédy Coulibaly.

Lire aussi

    "Le dessein était clairement de commettre un attentat"

    En vidéo

    François Molins : "Le dessein de ce commando était clairement de commettre un attentat"

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent