Attentat des Champs-Élysées : un policier "toujours hospitalisé", l'autre sauvé "par son gilet pare-balles"

FAITS DIVERS
TERRORISME - Moins d'une semaine après sa nomination, Michel Delpuech, successeur du préfet de police Michel Cadot, a pris la parole pour la première fois devant les conseillers de Paris à l'occasion d'une séance exceptionnelle en hommage à Xavier Jugelé, policier tué le jeudi 20 avril sur les Champs-Elysées. Le nouveau préfet a par ailleurs indiqué que le policier blessé et hospitalisé dans la soirée se rétablissait "avec courage".

"C’est la première fois que j’ai l’honneur de m’exprimer devant vous. Les événements ont voulu que je le fasse dans un contexte particulièrement tragique". C’est en ces termes que le nouveau préfet de police de Paris, Michel Delpuech, s’est exprimé ce mardi après-midi devant les conseillers de Paris à l’occasion d’une séance exceptionnelle  en hommage à Xavier Jugelé, gardien de la paix de la direction de l’ordre public et de la circulation "sauvagement  assassiné à hauteur du 102, avenue des Champs-Elysées, le jeudi 20 avril peu avant 20 heures".

 

"Dans la cour du 19 août 1944, symbole de courage, d’héroïsme et de résistance, le président de La République a présidé ce matin une série d’hommages nationaux à ce jeune policier", a rappelé le préfet de police. Et de poursuivre : "Animé par la volonté criminelle de l’idéologie djihadiste, l’assaillant a voulu s’en prendre à trois symboles de notre pays : l’Etat de droit, à travers un de ses représentants, Paris, en ciblant l’avenue qui fait sa renommée dans le monde, notre démocratie républicaine, à trois jours d’échéances majeures pour notre pays. Et avec la même haine, le terroriste a également blessé deux autres fonctionnaires de police". 

En vidéo

Revivez l’hommage national à Xavier Jugelé, le policier tué aux Champs-Elysées

Le policier hospitalisé "se rétablit avec courage"

Citant les noms des deux policiers qui se trouvaient avec Xavier Jugelé jeudi soir, le préfet de police a informé les conseillers sur leur état de santé. "Quoique toujours hospitalisé, Xavier L. opéré dans la nuit du 20 au 21 avril, se rétablit avec courage. Ludovic T., blessé par un tir, a dû la vie sauve à son gilet pare-balles", a fait savoir Michel Delpuech. 


"Je tiens ici à saluer avec respect et émotion la mémoire de Xavier Jugelé. Comme vous tous, je prends part à la peine et à la douleur de son conjoint, de ses parents, de ses amis, de ses collègues. J'adresse mes vœux de prompt et complet rétablissement aux deux blessés", a poursuivi Michel Delpuech. 

27 000 policiers veillent à la sécurité de Paris

"Je veux enfin saluer le sang-froid, le courage, la maîtrise absolument admirable des quatre policiers qui ont immédiatement neutralisé l'assaillant en évitant que le drame ne tourne à la tragédie de masse à une heure de haute fréquentation de ce secteur de Paris. A l'exemple de ces policiers exemplaires, la préfecture de police de Paris toute entière est engagée dans la lutte contre le terrorisme", a insisté le préfet. 


Au total, 27.000 policiers œuvrent au quotidien à la sécurité de Paris, de ceux qui y vivent, de ceux qui y travaillent et de ceux qui la visitent. 

En vidéo

Attaque des Champs-Elysées ; les policiers entre émotion et colère

"Notre pays demeurera toujours plus fort que ceux qui veulent le frapper"

Le préfet de police a enfin assuré aux conseillers de Paris qu'ils pouvaient "compter sur" son  "engagement personnel" et sa "détermination sans faille pour poursuivre cette mission à la tête de l'institution  qu'il avait "l'honneur de diriger". 


"En ce moment, notre mobilisation est d'autant plus forte que nous sommes dans un contexte particulier de l'expression de la démocratie. En lien étroit avec vos équipes Madame la maire de Paris, notre engagement a montré sa pertinence et sa perspicacité lors du premier tour du scrutin présidentiel. Nous resterons très vigilants pendant les semaines à venir et bien au-delà. Le niveau de menace demeure très élevé mais notre pays demeurera toujours plus fort que ceux qui veulent le frapper, atteindre ses valeurs, abattre ses symboles. Lutter contre le terrorisme c'est l'affaire bien sûr des forces de sécurité mais c'est aussi l'affaire de tous et je salue votre engagement sans faille comme je salue sans faille de la population parisienne toute entière", a-til dit. 


Michel Delpuech avait été nommé mercredi 19 avril pour succéder à Michel Cadot, victime deux jours plus tôt d’un accident de Vélib’ sur l’Ile-de-la Cité à Paris. L’ancien préfet d’Ile-de-France et préfet de Paris avait pris ses fonctions le jeudi dans l’urgence. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat des Champs-Élysées

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter