Attentats à Paris: la police aurait manqué par 13 fois de démasquer les auteurs avant les attaques

Attentats à Paris: la police aurait manqué par 13 fois de démasquer les auteurs avant les attaques

ENQUETE - Selon le rapport final du Comité permanent de contrôle des services de police, les services de police belge ont manqué à 13 reprises au moins de démasquer les auteurs des attentats de Paris du 13 novembre avant qu'ils ne passent à l'action.

C'est le quotidien belge néerlandophone De Tijd qui, ce samedi, révèle l'information. Et depuis très tôt ce matin, la presse belge s'en est largement fait l'écho. 

Ainsi, nos confrères ont pu consulter le rapport final du Comité permanent de contrôle des services de police (Comité P) qui a enquêté sur ce que savaient les services de police belge des auteurs des attentats de Paris avant qu'ils ne frappent la France. Ce qui est écrit y est édifiant. D'après le document, avant les multiples attaques qui ont fait 130 morts et 352 blessés, par treize fois au moins les policiers n'ont pas saisi l'occasion de démasquer les terroristes.  

Des données téléphoniques importantes

Selon De Tijd, le rapport indique notamment que des données téléphoniques qui étaient entre les mains de la police dès février 2015 démontraient que Salah Abdeslam avait été en contact avec des personnes suspectées de terrorisme. Bien que très importantes, ces données n'ont pas été exploitées... Par manque de personnel ! 

Le document précise également qu'en mars 2015,  l'Espagne avait interrogé les services belges au sujet d'un voyage de Brahim Abdeslam, mais la réponse belge n'est parvenue qu'après les attentats. 

Toujours d'après De Tijd, des informations sur Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France,  sont aussi restées inexploitées durant six mois par manque d'enquêteurs toujours. Enfin, des informations secrètes sur des attaques en Europe de l'Ouest sous la direction d'Abdelhamid Abaaoud ont aussi longtemps été conservées par le parquet fédéral, affirme le Comité P. 

Salah Abdeslam reste silencieux

En vidéo

Attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam reste silencieux

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.