Attentats à Paris : la police recherche un complice présumé d'Amedy Coulibaly

Attentats à Paris : la police recherche un complice présumé d'Amedy Coulibaly

FAITS DIVERS
DirectLCI
TERRORISME – Une semaine après les attaques survenues à Paris, les services de police ont identifié un quatrième homme dont ils sont certains qu'il s'agisse d'un complice d'Amedy Coulibaly. L'individu recherché aurait pris la fuite vers la Syrie.

Chérif Kouachi, Saïd Kouachi et Amedy Coulibaly , les trois auteurs des attentats de Paris, ont été tués vendredi, mais la traque se poursuit. Hayat Boumeddiene, compagne de Coulibaly supposée réfugiée en Syrie depuis le 8 janvier en Syrie. Et elle ne serait pas la seule survivante de cette "cellule" terroriste liée aux attentats commis entre le mercredi 7 janvier et le vendredi 9 janvier à Paris.

EN SAVOIR +
>>
Charlie Hebdo dans les kiosques : "Les clients étaient là avant moi !"
>>
Tout est pardonné : la pardon a-t-il une vertu thérapeutique

La brigade criminelle de Paris et les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) qui enquêtent sur les attaques ont en effet la certitude qu'Amedy Coulibaly avait un complice, révèle Le Parisien ce mercredi. Ce quatrième homme, qui aurait lui aussi un passé de délinquant, aurait pris la fuite vers la Syrie.

Des indices dans la planque de Gentilly

C'est dans l'appartement loué par Amedy Coulibaly rue Louis Gaillet à Gentilly (Val-de-Marne) que les enquêteurs auraient trouvé des indices leur permettant de remonter jusqu'à ce quatrième homme. Dans ce lieu où le preneur d'otages avait laissé notamment des armes des pistolets automatiques, détonateurs, papiers d'identité et téléphones, les policiers ont découvert les clés d'une moto. Celle-ci les aurait "menés" au complice présumé.

Originaire de Seine-Saint-Denis, "très" connu des services de police et de la justice notamment pour des affaires liées au banditisme, cet homme dont ni l'identité, ni l'âge n'ont été révélés, aurait pris la direction de la Syrie. Contrairement aux trois assassins et à Hayat Boumeddiene, aucun appel à témoins n'avait été lancé ce mercredi pour tenter de le retrouver.

EN SAVOIR +
>> Attentats : Manuel Valls ne veut pas de mesures d'exception

>> Saïd Kouachi, ex-employé municipal : face à la radicalisation, Paris forme ses agents

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter