Attentats dans l'Aude : Renato, le jeune miraculé qui a reçu une balle dans la tête, rentre chez lui

RETOUR - Il doit quitter l'hôpital ce jeudi. Renato Silva avait reçu une balle dans la tête à Carcassonne le 23 mars 2018. Survivant des attentats de l'Aude, il était sorti du coma le 2 avril.

Il avait reçu une balle dans la tête, tirée par le terroriste de Trèbes. Victime de la première des trois attaques perpétrées le 23 mars 2018 dans l'Aude, Renato Silva, 26 ans, doit rentrer chez lui à Villemoustaussou, près de Carcassonne (Aude) ce jeudi 26 avril, selon les informations de nos confrères de L'Indépendant

Il y a un mois, le jeune homme était au volant d'une Opel blanche, à Carcassonne, quand il a été braqué par celui qui s'est réclamé de l'Etat islamique en continuant de semer la terreur dans le supermarché de Trèbes. Le blessé, resté conscient jusqu’à son arrivée aux urgences, avait été plongé dans un coma artificiel jusqu'au 2 avril afin d'être maintenu en vie. A ses côtés dans le véhicule au moment du drame, le viticulteur Jean Mazières n'a, en revanche, pas survécu.

Ranato Silva se remet à poster des messages sur Facebook

Mercredi, le père du blessé, confirmait au quotidien régional l’évolution favorable de l’état de santé de son fils : "Il est miraculé, oui, on peut le dire comme ça. Il avait sans doute le bon Dieu de son côté [...] Il reste une paralysie faciale, il est encore sourd d’une oreille et il ne peut pas encore marcher tout seul". 

Même si les séquelles sont encore présentes, Renato (arrivé du Portugal il y a trois ans pour rejoindre ses parents), postait le 18 avril sur Facebook un message en portugais : "Estou de volta gente" (Je suis de retour). 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats dans l'Aude : quatre morts

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter