Attentats dans l'Aude : Renato Silva, le conducteur blessé par balle à la tête, est sorti du coma

SOULAGEMENT - Atteint d'une balle dans la tête, le 23 mars à Carcassonne, Renato Silva est sorti du coma. Le jeune homme de 26 ans était au volant de l'Opel blanche, aux côtés du viticulteur Jean Mazières, quand ils ont été braqués par le terroriste Radouane Lakdim, auteur présumé des attentats de l'Aude.

Il était le conducteur de l'Opel blanche, braquée par le terroriste Radouane Lakdim, le matin du 23 mars, jour des attentats de Carcassonne et Trèbes. Grièvement blessé par balle à la tête, tandis que son passager le viticulteur Jean Mazières n'a pas survécu, Renato Silva était jusqu'alors entre la vie et la mort. Le jeune Portugais de 26 ans, resté conscient jusqu'à son arrivée aux urgences du centre hospitalier de Perpignan, avait été plongé dans un coma artificiel afin de le maintenir en vie. 

Hospitalisé avec une balle dans la tête

Selon La Dépêche du Midi, il est sorti du coma et son état s'est amélioré. Renato, arrivé du Portugal il y a trois ans pour rejoindre ses parents, serait encore dans un état confus mais il parviendrait à s'exprimer. Aucune décision n'a cependant été prise sur une éventuelle intervention chirurgicale pour extraire ou non la balle logée dans le crâne du jeune conducteur. 

En vidéo

Attaques dans l'Aude : qui étaient les victimes ?

Blessé par le terroriste, à Carcassonne aux Aigles de la Cité, Renato Silva avait réussi à prévenir sa mère au téléphone. Cette dernière avait alors contacté les secours, qui l'avaient localisé pour l'emmener aux urgences les plus proches. Depuis l'attaque, sa mère Ana Silva, catholique d'origine portugaise, avait appelé à prier pour lui sur les différents réseaux sociaux.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentats dans l'Aude : quatre morts

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter