Attentats de Paris : Fabien Clain avait déjà menacé le Bataclan

Attentats de Paris : Fabien Clain avait déjà menacé le Bataclan

DirectLCI
TERRORISME - La voix du communiqué des revendications des attentats de Paris a été identifiée comme celle du djihadiste français Fabien Clain. Cet homme avait déjà menacé le Bataclan en 2009, révèle Le Monde.

Fabien Clain avait déjà menacé le Bataclan. Selon les informations du Monde, le djihadiste toulousain, dont la voix a été identifiée sur l'enregistrement où Daech revendique les attentats de Paris, aurait déjà visé la salle de concert en 2009 "en raison du sionisme supposé de ses propriétaires", précise le quotidien.

Un projet repéré en 2009

Ce vétéran du djihad, originaire de Toulouse et proche du clan Merah, s'était installé avec son frère en 2003 en Belgique. C'est là qu'ils font la connaissance de deux figures du djihadisme : Farouk Ben Abbes, un Belge d’origine tunisienne, et Hakim Benladghem, un ancien légionnaire français d’origine algérienne, qui sera tué des années plus tard par la police belge. Le nom de tous ces hommes va réapparaître en 2009 dans les radars du renseignement. Et notamment celui de Fabien Clain et Hakim Benladghem dans le cadre d'une enquête sur des menaces d’attentats visant le Bataclan. La salle, dont les propriétaires à l’époque sont juifs, organisait chaque année un concert de soutien en faveur de Magav, la police des frontières israélienne, ce qui déclenchait l’ire de plusieurs associations et de groupuscules radicaux, écrit Le Monde .

Les soupçons des enquêteurs seront confirmés à la suite de l'interpellation en Egypte la même année de Farouk Ben Abbes dans une autre enquête sur l'attentat contre des lycéens français au Caire. En garde à vue, l'ami de Fabien Clain, qui clame son innocence dans cette affaire, va en effet admettre qu’il projetait une attaque en France contre… le Bataclan. Projet confirmé deux ans plus tard dans les locaux de la DCRI par une Française interpellée en même temps que lui au Caire. Peu de temps après les menaces d'attentat visant la salle de concert, Fabien Clain est lui condamné à cinq ans de prison pour avoir organisé l’acheminement vers l’Irak de jeunes recrues. Libéré en août 2012 après avoir purgé trois de ses cinq années de prison, Fabien Clain refait sa vie en Normandie. Avant de disparaître quelques mois après en Syrie avec son frère.
 

EN SAVOIR +
>>
Le direct des événements
>> Saint-Denis : le logeur des terroristes déjà condamné pour coups mortels
>> Ce qu'il faut retenir de l'attentat de Saint-Denis >> Abdelhamid Abaaoud, cerveau des attentats de Paris ?  >> Salah, Brahim et Mohamed, la fratrie au cœur de l'enquête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter