Attentats de Paris : Fabien Clain, "la voix de Daech", était toujours en France début 2015

FAITS DIVERS

TERRORISME - Selon le Journal du Dimanche, Fabien Clain, qui a enregistré le message de revendication des attentats du 13 novembre, s'est rendu à Toulouse pour se fournir en matériel hi-fi, début 2015, juste après les attentats du mois de janvier. Il est ensuite parti pour la Syrie.

Fabien Clain, la "voix de Daech" qui a lu le communiqué de revendication des attentats de Paris, survenus le 13 novembre, était encore en France début 2015. Soit juste après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, révèle ce dimanche le JDD , écartant la thèse d'une arrivée en Syrie plusieurs mois auparavant.

A trois reprises, les 21 janvier, 30 janvier, et 7 février 2015, il s'est rendu dans un magasin hi-fi de Toulouse. Il a demandé du matériel "le plus performant (…) pour des chants religieux", révèle le Journal du Dimanche. Fabien Clain a acheté un casque audio, une carte son,  des enceintes, un  micro mais également un appareil qui permet de transformer les voix.

De nombreuses zones d'ombres

Des achats qui permettent d'équiper un véritable "home studio", lui ayant peut-être servi à enregistrer, près d'un an plus tard, son message de revendication suite aux attentats du 13 novembre. D'autant qu'il avait demandé du matériel "facilement transportable". Le matériel sera récupéré au mois de février, par une femme se présentant comme sa sœur.

Les enquêteurs étaient jusqu'alors persuadés que Fabien Clain se trouvait en Syrie depuis janvier 2014, où il est parti avec femme et enfants. Car de nombreuses zones d'ombres entourent son emploi du temps : le JDD évoque un aller-retour entre Raqqa et Toulouse, en janvier 2015. Mais selon le magazine de France 2, Complément d'enquête , Fabien Clain était en France jusqu'au 9 mars 2015. 


Une chose est sûre, Fabien Clain était en France au lendemain des attentats de janvier 2015, alors que les enquêteurs étaient occupés à identifier les commanditaires des attentats. En outre, toujours selon France 2, le jeune homme a multiplié les allers-retours entre Toulouse et la Seine Saint-Denis, alors que son contrôle judiciaire lui interdisait. 

Fabien Clain, 38 ans, avait été condamné à cinq ans de prison en 2009, pour son implication dans la filière djihadiste de "l'émir blanc", Olivier Corel mentor de Mohammed Merah. 

EN SAVOIR +
>>  Qui est Fabien Clain, la "voix" de la revendication de Daech
>>  Qui est Olivier Corel, l'émir blanc ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter