Attentats de Paris : "J'aurais pu prendre une balle", raconte Djibril Cissé

Attentats de Paris : "J'aurais pu prendre une balle", raconte Djibril Cissé

FAITS DIVERS
DirectLCI
CHOC - Djibril Cissé, ex-attaquant de l'équipe de France, habite à quelques mètres à peine du Bataclan. Il a confié toute son émotion sur les ondes de RTL.

C'est arrivé près de chez lui. Littéralement. "Cette nuit, ça s'est passé en bas de chez moi. Plus près, ils étaient chez moi... Il y a seulement une route qui me sépare du Bataclan, a confié, samedi soir sur les ondes de RTL, l'ex-footballeur Djibril Cissé. Je serais sorti pour boire un coup, cela aurait pu être moi dans les sacs mortuaires. C'est dingue !" Un peu plus tôt dans la journée, l'ancien attaquant international s'est fendu d'un tweet montrant les forces de l'ordre stationnant effectivement juste sous sa fenêtre.

Il venait alors juste de rentrer à son domicile, avec l'autorisation de policiers qui l'avaient reconnu. "Mon parking est juste à côté de la salle (où, selon le dernier décompte, 89 personnes sont mortes vendredi soir, ndlr). On aurait très bien pu aller chercher ma voiture pour aller faire un tour, et j'aurais pu prendre une balle", a-t-il insisté, avec des larmes dans la voix... Ensuite interrogé sur le choix de la Fédération française de maintenir le match Angleterre-France de mardi soir , il a émis quelques réserves : "C'est une décision mûrement réfléchie mais, en tant que joueur, cela aurait été compliqué pour moi de jouer." Ce le sera pour les intéressés.

EN SAVOIR +
>>
Grâce à Facebook, elle retrouve l'homme qui lui a sauvé la vie au Bataclan
>>
Notre dossier complet sur les attentats du 13 novembre 2015
>>
EN DIRECT - Suivez les dernières infos sur les événements

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter