Attentats de Paris : la moto d'Amedy Coulibaly retrouvée à Montrouge

Attentats de Paris : la moto d'Amedy Coulibaly retrouvée à Montrouge

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS – Un mois et demi après les attaques survenues dans la capitale, les policiers viennent de retrouver la Suzuki d'Amedy Coulibaly à Montrouge (Hauts-de-Seine), non loin du lieu où il a tué une policière municipale. Des expertises sont en cours sur le véhicule.

Les clés de la moto avaient été découvertes dans sa poche le 9 janvier dernier, devant l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes (12e) alors qu'il venait d'être abattu par les forces de l'ordre. Mais ça n'est que trois semaines après les avoir eues en mains que les policiers ont retrouvé, début février, la Suzuki qu'elles faisaient démarrer, apprend-on ce dimanche dans les colonnes du JDD .

C'est à Montrouge (Hauts-de-Seine) que le deux-roues motorisé était stationné, à quelques pas de l'endroit où Amedy Coulibaly a tiré sur une policière municipale, le 8 janvier, au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo. La Suzuki GSX-R de grosse cylindrée était garée non loin de l'avenue Pierre Brossolette, où est morte Clarissa Jean Philippe, 25 ans .

EN SAVOIR + >> Notre dossier sur les attentats à Paris

Retracer le parcours

La Suzuki, désormais aux mains des enquêteurs de police, pourrait apporter de précieux éléments. Des analyses sont en cours sur la moto pour tenter de retracer le parcours d'Amedy Coulibaly avant la fusillade de Montrouge et l'attentat de l'Hyper Cacher.

Les policiers ont d'ores et déjà pu établir plusieurs choses grâce au deux-roues. La moto a ainsi été achetée d'occasion peu de temps avant les faits du 8 janvier par trois complices présumés d'Amedy Coulibaly. Le deux-roues a été immatriculé au nom de la mère de l'un d'eux, Willy P.

Les proches d'Amedy Coulibaly ont par ailleurs sollicité un garagiste de Villiers-sur-Orge (Essonne) pour savoir comment désactiver le tracker de la Suzuki (système électronique qui permet sa localisation en cas de vol). Un procédé qui n'est pas sans rappeler l'affaire Merah. En juillet dernier, plus de deux ans après les faits, les enquêteurs avaient retrouvé le tracker du scooter qu'avait utilisé le djihadiste toulousain dans ses déplacements. 

LIRE AUSSI >> Notre dossier Mohamed Merah

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter