Attentats de Paris : Le petit Cambodge va rouvrir

Attentats de Paris : Le petit Cambodge va rouvrir

FAITS DIVERS
DirectLCI
RESILIENCE - Dans un message posté sur Facebook, les propriétaires du petit Cambodge, l’un des restaurants attaqués par les terroristes le 13 novembre dernier - 19 personnes avaient été tuées - ont fait savoir que leur établissement allait rouvrir ses portes, à une date encore indéterminée.

Quelques lignes pour un message hautement symbolique. Vendredi, via un post Facebook, l’équipe du petit Cambodge a annoncé la réouverture de l’établissement, durement frappé par les attaques du 13 novembre . Situé rue Alibert, dans le 10e arrondissement de Paris, le restaurant avait été la cible du ‘’commando des terrasses’’. Le bilan est effrayant : quinze clients avaient perdu la vie sous les rafales des assaillants.

A LIRE AUSSI >> Minute de silence devant Le Carillon : "Il faut rester droit dans nos bottes"

Quinze jours plus tard, hors de question pour Le petit Cambodge de céder à la peur. ‘’Le petit Cambodge rouvrira, car pour chacun d'entre nous la vie doit continuer, mais également par respect pour les clients qui ce soir-là étaient au restaurant. Ne pas rouvrir ce serait céder et concéder une victoire qui ne sera jamais acquise’’, écrivent les propriétaires sur Facebook , sans préciser une quelconque date de réouverture.

‘’Notre équipe se porte bien, mais il faudra du temps pour guérir du choc psychologique. C'est malgré tout un miracle quand on regarde le nombre de personnes qui n'ont pas eu cette chance’’, poursuivent-ils, ajoutant que “l’élan de solidarité et de recueillement de tous ceux qui se sont présentés devant le restaurant pour exprimer leur soutien nous touche énormément. Toutes vos attentions sont autant d’aide et de motivation face à l'immense tâche qui se dresse devant nous.”

Dans ces heures de recueillement, nous tenions à vous remercier pour le soutien dont vous avez fait preuve, à notre é...

Posté par Le Petit Cambodge sur  vendredi 27 novembre 2015


Trois jours seulement après les attentats, Grégory Reibenberg, le propriétaire de La Belle équipe, rue de Charonne, avait, dans un message poignant, certifié que son établissement, dans lequel 19 personnes ont perdu la vie, devait rouvrir. "Il le faut. Philosophiquement, il en est hors de question (de fermer)", avait témoigné avec force, sur le plateau de France 2, celui qui a perdu son épouse et huit autres de ses proches dans l’attaque de son établissement.


A LIRE AUSSI
>> Notre dossier complet sur les attentats de Paris


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter