Attentats de Paris : "Vous n'aurez pas ma haine", un jeune homme endeuillé s'adresse aux terroristes

Attentats de Paris : "Vous n'aurez pas ma haine", un jeune homme endeuillé s'adresse aux terroristes

REACTION - Antoine Leiris a perdu sa femme vendredi 13 novembre dans l'attaque survenue au Bataclan. Trois jours après les événements, cet homme "dévasté par le chagrin" prend la parole sur Facebook et s'adresse aux terroristes.

Ce lundi, après trois jours d'attente, il vient de voir le corps de sa compagne. De retour de l'Institut médico-légal, Antoine Leiris a évacué une partie de sa tristesse en livrant un message poignant sur Facebook .

Père d'un enfant de 17 mois qu'il a eu avec celle qu'il a connue il y a douze ans, il commence son texte par ce prenant : “Vous n’aurez pas ma haine”. Il poursuit : "Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine".

"Je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée"

Le message est de plus en plus émouvant à mesure que l'on en lit ses lignes. "Je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès. Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde".

Difficile de retenir ses larmes à la lecture des dernières lignes de son post. Antoine Leiris doit partir, rejoindre Melvil, son bébé d'un an et demi qui finit sa sieste, et à qui il va donner, comme chaque jour, passé et à venir, son goûter. 

“Vous n’aurez pas ma haine” Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de...

Posté par Antoine Leiris sur  lundi 16 novembre 2015


A LIRE AUSSI
>> DIRECT - Suivez l'évolution de la situation en temps réel
>> Entre mariages et rescapés, comment la mairie du 11e arrondissement a géré les attentats
>> Notre dossier complet consacré aux attentats du 13 novembre
>> Identification des victimes : pourquoi l'attente est-elle aussi longue ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - "Excusez-moi, je me rends" : les détails de la reddition du fugitif des Cévennes

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.