Attentats déjoués : Ornella "est épuisée", affirme son avocat

RÉACTION - Très remonté contre les enquêteurs et le procureur de Paris François Molins, Xavier Nogueras, l'avocat d'Ornella G. a regretté, après l'annonce de la mise en examen de sa cliente, samedi 10 septembre, que les détails de l'enquête aient fuité dans la presse

L'avocat d'Ornella G. a réagi à la mise en examen de sa cliente, première suspecte dans l'affaire des attentats déjoués cette semaine. Et Xavier Nogueras n'était pas ravi des détails qui avaient fuité dans la presse au sujet de sa cliente, en garde à vue depuis le mardi 6 septembre, date à laquelle elle avait été arrêtée à Orange avec son compagnon : "Ce qui est scandaleux, raconte-t-il à LCI, c'est que ce dossier se retrouve étalé dans la presse, très certainement par le procureur de la République, alors même que les personnes n'ont pas été mises en examen."

Elle est passée aux aveuxSon avocat

Une attitude que ce dernier trouve "particulièrement scandaleuse à partir du moment où ça met en danger l'enquête elle-même. Le juge des libertés a pris connaissance du dossier dans la presse. Le juge d'instruction a pris connaissance du dossier dans la presse." Et de dénoncer un "comportement dangereux". La jeune femme, poursuit Xavier Nogueras, "est épuisée. Elle est passée aux aveux. Mais c'est tout ce que l'on peut dire", a-t-il déclaré.


Les enquêteurs ont retrouvé les empreintes d'Ornella G., ainsi que d'une autre suspecte, Ines M., dans la voiture retrouvée dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 septembre, près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, remplie de bonbonnes de gaz. Ornella G., proche de Hayat Boumeddiene, aurait raconté aux enquêteurs avoir tenté de mettre le feu à la voiture avec Ines M., fille du propriétaire de la Peugeot, avant de fuir à la vue de ce qu'elle pensait être un policier en civil.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat manqué aux bonbonnes de gaz à Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter