Attentats du 13 novembre : deux nouveaux suspects activement recherchés en Belgique

Attentats du 13 novembre : deux nouveaux suspects activement recherchés en Belgique

DirectLCI
LA TRAQUE - La police belge a lancé vendredi deux nouveaux avis de recherche dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris. Ces deux individus sont suspectés d’avoir joué a minima un rôle logistique avant et après les attentats.

Trois semaines après les attentats de Paris, l’enquête progresse pas-à-pas en France et en Belgique. A la demande du parquet fédéral, la police belge a lancé vendredi deux nouveaux avis de recherche visant à identifier deux hommes suspectés d’avoir aidé celui que l’on présente comme le logisticien de ces opérations, Salah Abdeslam, lui aussi toujours recherché. L'un d'entre eux aurait également transféré de l'argent à la cousine d'Abdelhamid Abaaoud au lendemain des attentats.

Ces deux individus sont "dangereux et probablement armés", précise la police belge, qui demande de "s'abstenir d'intervenir soi-même et de prévenir immédiatement" les autorités.

Contrôlés avec Salah Abdeslam en Hongrie

On sait désormais que Salah Abdeslam s’est rendu à deux reprises à Budapest, en Hongrie, pendant le mois de septembre. Ce dernier a été contrôlé le 9 septembre 2015 à la frontière entre la Hongrie et l'Autriche à bord d'une Mercedes.

Les deux hommes désormais recherchés par les autorités belges se trouvaient à bord de ce véhicule de location. Deux individus qui ont présenté deux fausses cartes d’identité belges aux noms de Samir Bouzid et Soufiane Kayal lors de ce contrôle.

EN SAVOIR + >> Salah Abdeslam aurait recruté une équipe à Budapest

Un des intermédiaires belges d'Hasna Aït Boulahcen

Ces deux noms apparaissent également à deux reprises dans l'enquête, dans les jours qui ont précédé les attentats.

La fausse carte d'identité au nom de Samir Bouzid a été utilisée le 17 novembre, soit quatre jours après les attaques de Paris, vers 18 heures, dans une agence Western Union de la région de Bruxelles. Elle aurait servi à transférer 750 euros sur le compte d'Hasna Aït Boulahcen, la cousine du chef opérationnel présumé des commandos terroristes, le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud. On sait que le jour-même, cette dernière a retrouvé son cousin et un troisième homme vers 22 heures à Aubervilliers, avant d'investir, 45 minutes plus tard, l'appartement du 8, rue du Corbillon à Saint-Denis, la veille de l'assaut du Raid. Ce virement a-t-il servi à payer le "logeur" présumé des suspects ? On l'ignore encore.

La seconde fausse carte d'identité a quant à elle été utilisée afin de louer une maison perquisitionnée le 26 novembre dernier à Auvelais, localité située entre Namur et Charleroi, au sud de Bruxelles.

A LIRE AUSSI
>> Qui sont les suspects de Bruxelles ?
>> L’énigmatique itinéraire parisien de Salah Abdeslam

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter