Aube : 14 personnes interpellées pour trafic de résine de cannabis

FAITS DIVERS

FAITS DIVERS - Quatorze personnes dont une mineure de 17 ans ont été placées en garde à vue ce mardi matin dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants sur le secteur de Romilly-sur-Seine (Aube). La revente du cannabis aurait généré depuis janvier plusieurs milliers d'euros de bénéfice.

C'est au saut du lit que les gendarmes ont procédé aux interpellations. Ce mardi matin, vers 6 heures, 110 militaires ont été mobilisés pour arrêter et placer en garde à vue 14 personnes soupçonnées de trafic de résine de cannabis.

Le coup de filet a eu lieu simultanément dans l'Aube, dans les Côtes d'Armor et dans l'Essonne. "Les perquisitions ont permis la saisie de plusieurs centaines de grammes de résine et d'herbe de cannabis, de numéraire, de matériel Hi-Fi et numérique, d'un fusil, d'une arme de poing et d'un véhicule" précise la gendarmerie nationale.

"Au vue de tous"

"Sur les 14 personnes interpellées, 13 sont des hommes âgés d'une trentaine d'années, et 1 est une mineure de 17 ans dont le rôle reste à déterminer, a précisé la gendarmerie à metronews. Cette opération permet de mettre un coup d'arrêt à un trafic local de résine de cannabis sur le secteur de Romilly-sur-Seine, trafic qui s'opérait avec le concours d'étrangers en situation irrégulière d'origine maghrébine, au vu de tous et créait un sentiment d'insécurité parmi la population".

L'enquête de gendarmerie avait commencé en janvier 2014. Le trafic aurait généré un bénéfice de plusieurs milliers d'euros, "plus de 20.000 euros par mois", selon une source proche du dossier.

Lire et commenter