Aulnay : un moniteur soupçonné de viols sur des handicapés mentaux

FAITS DIVERS
DirectLCI
FAIT DIVERS - Onze handicapés souffrant de retards mentaux auraient été victimes de viols et d'agressions sexuelles de la part d'un moniteur qui travaillait dans un ESAT à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le suspect est en garde à vue.

Un moniteur soupçonné d’avoir abusé sexuellement des personnes handicapées mentales a été placé en garde à vue, révèle Le Parisien ce vendredi.  L’homme, âgé de 39 ans, travaillait à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dans l’établissement et service d'aide par le travail (Esat) Toulouse-Lautrec. En avril, un signalement avait été adressé au procureur, certains salariés handicapés ayant commencé à dénoncer des viols et des agressions sexuelles. 

Climat de terreur

Les enquêteurs ont finalement recensé onze victimes, des handicapés souffrant de retards mentaux. Les agressions auraient été commises lors de sorties sur des chantiers d’insertion. Une source proche de l’enquête a expliqué au journal que le comportement du suspect aurait changé au moment où il a appris que son contrat ne serait pas renouvelé. Il aurait alors ordonné à un handicapé de crever des pneus et à un autre de saboter des freins de véhicules de la direction. 


Le moniteur aurait fait régner un climat de terreur jusqu’à son départ, où la parole des victimes s’est peu à peu libérée. Les enquêteurs, appuyés de tuteurs et de psychologues, ont permis d’étayer les soupçons de viols et d’agressions sexuelles, explique Le Parisien. Cinq viols ont été établis. L’ancien moniteur, qui nie les faits, devrait être présenté vendredi à un juge. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter