Avalanche à Tignes : ce que l'on sait du drame

Avalanche à Tignes : ce que l'on sait du drame

DRAME - Une avalanche a emporté quatre personnes à Tignes (Savoie) lundi en fin de matinée : trois membres d'une même famille et leur guide. Le dispositif de recherches a été levé, le bilan est définitif.

Le drame s'est noué à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques. Quatre surfeurs de nationalité française ont été tués dans l’avalanche qui s’est produite à Tignes, lundi, en fin de matinée, sur le secteur hors-piste de Tovière. Un bilan définitif selon le sous-préfet d'Albertville, Nicolas Martrenchard, qui a annoncé la levée des recherches. 

Qui sont les victimes ?

Durant plusieurs heures lundi, l'incertitude a subsisté quant à la composition du groupe emporté par cette spectaculaire coulée de neige qui s'étend sur 400 mètres. Initialement, un groupe de huit membres et d'un moniteur de ski avait été évoqué. Une confusion due à une double prise en compte des inscriptions à cette sortie, sur internet et via le moniteur.

Rapidement après le drame, les corps de quatre personnes avaient été sortis. Une cinquième personne se trouvait avec le groupe "quelques minutes avant", un adolescent, censé attendre les autres au bas de la piste. "Au cours de son audition par les CRS, il nous a confirmé la certitude que la catastrophe n'a fait que quatre victimes", a précisé le sous-préfet.

L'identité des victimes est désormais connue : un moniteur de 59 ans "très connu, très bon skieur", accompagné d'un père de famille de 48 ans, de son fils de 15 ans et du demi-frère de ce dernier âgé de 19 ans ont perdu la vie ce lundi. La famille était originaire de Petruis dans le sud de la France et habituée de la station. Le père, Pierre Nicalek, tenais la pharmacie de la place Jean-Jaurès, dans le centre-ville, relate La Provence. "Une pharmacie historique de la ville, la première dans le centre", confie, endeuillé, le maire de Petruis au journal. Les victimes étaient équipées de Détecteurs de victimes en avalanches (DVA).

Que s'est-il passé ?

L’alerte a été donnée vers 11 heures par le personnel de la station qui avait aperçu la coulée et avait immédiatement prévenu les secours. Les recherches ont mobilisé plus d'une centaine de personnes - pisteurs, moniteurs, CRS - aidés de chiens et d'hélicoptères en raison d’une importante épaisseur de neige.

Le drame, qui est survenu dans un secteur hors-piste, à quelques dizaines de mètres seulement des remontées mécaniques, est dû à une plaque à vent qui s’est décrochée à la suite du passage du groupe qui cheminait à pied. "Ils avaient déjà emprunté ce hors-piste plus tôt et ils voulaient le faire une deuxième fois", ont expliqué les secours. Lundi, le risque d'avalanche était de 3 sur une échelle de cinq. Qualifié de "marqué" par Météo-France, ce niveau prévient que des avalanches sont "possibles parfois même par faible surcharge et dans de nombreuses pentes".

En vidéo

Tignes : la reconstitution de l'avalanche mortelle

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.