Bagarre à Orly : Booba et Kaaris contestent à nouveau leur placement en détention

JUSTICE - Les frères ennemis du rap, en détention provisoire depuis la bagarre générale qui avait éclaté entre leurs deux clans le 1er août dernier à Orly, demandent de nouveau à être remis en liberté ce lundi après-midi devant la cour d’appel de Paris.

Seront-ils autorisés à sortir de cellule avant leur procès prévu le 6 septembre ? La semaine dernière, les rappeurs rivaux Booba et Kaaris avaient fait chou blanc en demandant leur remise en liberté devant le tribunal correctionnel de Créteil, le premier s’étant désisté de sa requête tandis que le second avait vu la sienne être rejetée. Seul un proche de Booba avait été autorisé à rentrer chez lui. Nouvelle tentative ce lundi : ils vont de nouveau demander à la justice de sortir de prison dans l’attente de leur jugement, dans une procédure distincte, cette fois-ci devant la cour d’appel de Paris, le 6 septembre.

Tous deux devraient être présents à l'audience

Accusés avec plusieurs de leurs proches de "violences aggravées et vols en réunion avec destruction dans un lieu d'accès aux transports collectifs", pour avoir pris part à la rixe qui a éclaté le 1er août entre leurs deux clans dans un hall de l'aéroport d’Orly, les deux rappeurs devraient comme la semaine dernière être présents à l’audience, qui doit débuter à 13h30.

En vidéo

Violente bagarre à l'aéroport d'Orly entre Kaaris et Booba

Ces habitués des "clashs", fâchés depuis que Kaaris a refusé de prendre parti pour Booba face à Rohff et La Fouine, n'ont cessé de se rejeter la responsabilité de la rixe, qui avait provoqué des retards sur plusieurs vols et entraîné plusieurs plaintes, dont celles d'Air France et d'Aéroports de Paris. Selon des procès-verbaux dont l'AFP a eu connaissance, les enquêteurs indiquent dans leur compte-rendu qu’au regard des images de vidéosurveillance, le groupe de Booba est bien à l'origine du pugilat. "Il me fixait, un peu provocateur", aurait toutefois dit Booba à propos de Kaaris, assurant qu’il avait voulu le "contourner" mais que "c'était parti' après qu’il a reçu des projectiles.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter