VIDÉO - Bastia : un fourgon de CRS incendié par des jets de cocktails Molotov

DirectLCI
CORSE - C'est vers 16h30, samedi 15 octobre, qu'une manifestation a soudain dégénéré à Bastia. Plusieurs dizaines de jeunes encagoulés ont lancé des cocktails Molotov sur un fourgon de police. Le rassemblement voulait dénoncer les condamnations à des peines de prison ferme de trois jeunes nationalistes.

Une semaine jour pour jour après le drame de Viry-Châtillon, les images sont particulièrement choquantes. Ce samedi vers 16h30, de violents incidents ont éclaté à Bastia entre manifestants nationalistes et forces de l'ordre. 


"Un groupe de 50 à 70 individus, encagoulés, équipés, a pris à partie les forces de l’ordre et a lancé divers projectiles dont des cocktails Molotov dans leur direction, précise Nicolas Lerner, coordonnateur pour la sécurité en Corse, joint par LCI. C'est là que le fourgon a pris feu".  Policiers et gendarmes mobiles ont ensuite riposté par des tirs de flash-ball et de grenades lacrymogènes. 

"Grillez-les, tuez-les"

Comme le montrent les images filmées par l'un de nos reporters sur place, plusieurs individus  jettent des objets en feu en direction du fourgon. En quelques secondes, les flammes sont visibles sous le fourgon. Alors que le camion s'émbrase, les jets de projectiles enflammés se poursuivent. "Le fourgon de CRS a été dégradé, endommagé,  il n'est pas calciné", a précisé la préfecture à LCI. 


Dans une autre vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et montrant elle aussi l'incendie du fourgon sous un autre angle, on peut entendre un manifestant hurlant "Tuez-les ! Grillez-les!". 

A 18h30, la préfecture de Haute-Corse faisait état de "huit véhicules de particuliers incendiés, de deux véhicules de particuliers incendiés par propagation, et du fourgon de police endommagé". 


La manifestation s'était tenue pour protester contre la condamnation, le 6 octobre, de trois jeunes nationalistes, âgés de 22 à 24 ans, Nicolas Battini, Joseph-Marie Verdi et Stéphane Tomasini, à des peines de 8, 6 et 5 ans de prison ferme pour un attentat à la voiture bélier contre la sous-préfecture de Corte (Haute-Corse), le 1er avril 2012.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter