Bastia : violents affrontements entre nationalistes et forces de l’ordre

DirectLCI
CORSE - Quatre membres des forces de sécurité ont été blessés mercredi soir à Bastia lors d'incidents avec plusieurs dizaines de jeunes nationalistes corses dénonçant les réquisitions du ministère public contre trois de leurs camarades jugés à Paris.

Cela devait être un rassemblement de manifestants. De violents affrontements se sont déroulés mercredi soir à Bastia entre des policiers et une vingtaine de jeunes nationalistes corses. Quatre membres des forces de sécurité ont été blessés. Il n'y a pas eu d'interpellation, ont indiqué les responsables du maintien de l'ordre.  


Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a condamné dans un communiqué "avec la plus grande fermeté les dégradations et les violences inacceptables" perpétrées par des jeunes dont certains cagoulés, ont lancé des cocktails Molotov et des mortiers et incendié des conteneurs à ordures sur la place du marché, au centre de Bastia. Un véhicule stationné a partiellement brûlé.

Procès d'auteurs présumés d'un attentat en Haute-Corse

Ces nationalistes s'étaient rassemblés en fin d'après-midi place Saint-Nicolas à l'appel de l'organisation Ghjuventu Indipendentista (GI, Jeunesse indépendantiste), pour dénoncer les réquisitions au procès de Paris des auteurs présumés d'un attentat en Haute-Corse.


Devant la cour d'assises spéciale de Paris, le ministère public a requis mercredi de 6 à 8 ans de prison contre trois militants jugés pour avoir lancé une voiture bélier contre une porte de la sous-préfecture de Corte, le 1er avril 2012, puis de l'avoir incendiée.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter