Bébé décédé en Vendée : le père mis en examen pour violences volontaires

FAITS DIVERS

FAIT DIVERS - Le père du nourrisson retrouvé mort à Saint-Jean-de-Monts a été mis en examen samedi 29 octobre pour "violences volontaires ayant donné la mort sans intention de la donner".

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les gendarmes avaient été appelés à Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, par un jeune couple. Sur place, ils avaient découvert leur bébé de deux mois inerte. Les secours n'ont pas réussi à le ranimer.

Ce samedi 29 octobre, le père, âgé d'une trentaine d'années, a été mis en examen pour "violences volontaires ayant donné la  mort sans intention de la donner" et placé en détention provisoire. L'autopsie pratiquée sur le corps du nourrisson a en effet montré que la mort était due à "un traumatisme causé par des violences", a indiqué le parquet de La Roche-sur-Yon, qui a toutefois précisé que des examens complémentaires seraient menés.

30 ans de prison encourus

Au vu des deux circonstances aggravantes retenues - violences exercées sur un mineur de moins de 15 ans et par un ascendant - la peine maximale encourue pour ces faits est de 30 ans d'emprisonnement.

Les parents, qui ont fait l’objet de tests d'alcoolémie et de prélèvements toxicologiques, n’étaient pas connus des services sociaux, ni de la police. "Ils n’ont jamais fait parler d’eux auparavant, c'est un couple de trentenaires sans histoires, Monsieur travaille, ils venaient d'avoir leur enfant", avait expliqué une source à LCI.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter