Bébé disparu dans la Creuse : le corps retrouvé, les parents avouent

FAITS DIVERS

DRAME - Triste épilogue dans l'affaire du bébé disparu dans la Creuse. Les parents de l'enfant de quatre mois sont passés aux aveux, évoquant selon une source proche de l'enquête "une punition qui a mal tourné".

Ils affirmaient depuis mercredi soir que leur bébé avait été enlevé par un mystérieux ravisseur dans la Creuse. Les parents du petit Loan, placés en garde à vue samedi, sont finalement passés aux aveux dimanche matin, évoquant selon une source proche de l'enquête "une punition qui a mal tourné". Le corps de leur enfant de quatre mois a été retrouvé dans un étang, ont annoncé les gendarmes sur Twitter. La gendarmerie nationale est ensuite revenue sur cette affirmation, indiquant que le corps avait été enterré et retrouvé sur les indications des parents.

"Incohérences" dans leur discours

Dès samedi soir, le procureur de la République de Guéret avait jugé "très minces" les chances de retrouver vivant cet enfant qui souffrait d'une malformation cardiaque et qui avait été opéré en juillet. "J'ai des raisons de penser que les parents ont participé aux faits", avait estimé Sébastien Farges, indiquant que le "bébé avait "pu subir des violences, sans savoir qui a pu les commettre". "Nous ne travaillons que sur des hypothèses : accident domestique, un tiers", avait-il expliqué.

Le père et la mère, âgés respectivement de 31 ans et 24 ans, avaient un peu plus tôt été placés en garde à vue pour pour "enlèvement, séquestration et violences", la justice pointant les "incohérences" et "invraisemblances" de leur discours. Les parents avaient signalé à la gendarmerie, le 27 août au soir, la disparition de leur enfant, sur une aire de loisirs, à une dizaine de kilomètres de leur domicile. Ils avaient alors déclaré que le bébé, qui se trouvait dans un couffin de type "cosy" déposé près de leur véhicule, avait été kidnappé par un inconnu alors qu'eux jouaient à la pétanque.


 

Lire et commenter