Bébé retrouvé vivant dans une poubelle en Seine-Maritime : un an après, la mère a été identifiée grâce à son ADN

Bébé retrouvé vivant dans une poubelle en Seine-Maritime : un an après, la mère a été identifiée grâce à son ADN

FAIT DIVERS - Un an presque jour pour jour après la découverte d'un nourrisson vivant dans une poubelle de Franqueville-Saint-Pierre, près de Rouen (Seine-Maritime), la mère du bébé a été identifiée grâce à son ADN et interpellée. La jeune femme, mineure, a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Si une adolescente n'avait pas entendu, le 30 mai 2016, les pleurs en provenance de ce conteneur à poubelles de Franqueville-Saint-Pierre, près de Rouen (Seine-Maritime), le bébé n'aurait sans doute pas survécu. Alertés par cette passante, les secours étaient intervenus rapidement. Il leur avait alors fallu accéder à la colonne enterrée par une trappe pour récupérer le petit garçon, dont le cordon ombilical n'avait pas été coupé. En état d'hypothermie, le nouveau-né avait été transporté d'urgence au CHU de Rouen et avait pu être sauvé. 

Un an presque jour pour jour après ces faits, les gendarmes ont procédé mercredi dernier à l'interpellation de mère de ce petit garçon. Ni les militaires ni le procureur n'ont voulu donner de précisions sur cette jeune fille, mineure au moment de son accouchement et toujours mineure aujourd'hui. 

Lire aussi

Identifiée grâce à l'ADN du bébé

"La mère de l'enfant a été identifiée grâce à l"ADN prélevé sous le nouveau-né notamment. Elle a été interpellée mercredi matin peu après 8 heures, indique à LCI le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache, confirmant une information de Normandie-Actu.  Nous ne dévoilerons pas son lieu de résidence". 

Agée aujourd'hui de 17 ans, la jeune fille a été mise en examen à l'issue de sa garde à vue pour "tentative d'homicide volontaire sur mineur de 15 ans". Elle a été placée en détention provisoire. "Les faits sont reconnus, en tout cas le principe de l'abandon, précise Pascal Prache à notre rédaction. Reste à investiguer sur les réelles motivations qui ont conduit à cet acte-là. Les investigations se poursuivent sur commission rogatoire. Le magistrat instructeur décidera de ce qui doit être fait". 

 

Une nouvelle famille

Déclaré à la mairie de Franqueville-Saint-Pierre, le petit garçon abandonné a été prénommé Théo. "Il a été placé en famille d'accueil et il va bien, ajoute le procureur. A priori, c'était le premier enfant de cette jeune fille". 

On ignore si l'identité du père de l'enfant est ou non connue à ce stade des investigations. On ignore également si la jeune femme avait pris ou non des nouvelles de son enfant depuis son arrestation et si elle a demandé à le revoir. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter