Béziers : un lycéen chute de 12 mètres devant ses camarades

Béziers : un lycéen chute de 12 mètres devant ses camarades

DirectLCI
FAIT DIVERS – Un jeune garçon de 15 ans et demi est tombé depuis une balustrade dans son lycée, après avoir basculé de manière accidentelle. Les enquêteurs mettent en cause le poids du sac à dos de l'élève.

Le lycée Henri-IV de Béziers est sous le choc. Un lycéen est tombé vendredi 16 octobre depuis une rampe d'escalier. Il a fait une chute de plus de 10 mètres sous les yeux de ses camarades en fin d'après-midi, selon Midi Libre qui rapporte les faits.

Transporté en état d'urgence absolue

Il est 16 heures quand le jeune garçon de 15 ans et demi, scolarisé en classe de seconde, sort de classe avec ses camarades. Selon le proviseur du lycée, interrogé par le quotidien régional , l'adolescent s'amusait à glisser sur la rampe d'escalier quand il a basculé en arrière, chutant de 12 mètres. Selon une première hypothèse, il aurait été déséquilibré par le poids de son sac à dos.

L'infirmière de l'établissement lui a prodigué les premiers soins avant l'arrivée des secours. Evacué en hélicoptère, en état d'urgence absolue, en direction de l'hôpital de Montpellier, le lycéen souffre notamment d'un grave traumatisme crânien. Il se trouve toujours dans le coma. Traumatisés par l'accident, sa petite amie ainsi qu'un camarade qui, en premier, a tenté de le secourir, ont eux aussi été hospitalisés.

Une cellule psychologique mise en place

Une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement pour soutenir les camarades de la jeune victime Une quarantaine d'entre eux ont été pris en charge, certains ont été témoins de la chute, d'autres ont entendus les cris. Selon le sous-préfet de l'Hérault et le maire Robert Ménard, des lycéens ont également été ramenés en bus chez eux. "Nous n'avons laissé partir aucun enfant ou parent concerné sans les avoir entendus (...)", ont-ils assuré auprès de Midi Libre.

Dans le cadre de l'enquête ouverte sur ce qui semble être un accident, plusieurs témoins seront entendus à partir de lundi par les policiers.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter